Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Et si l’on rêvait

Et si l’on rêvait

Tu rêves !?! Manière de dire à l’interlocuteur qu’il se fait du cinéma et des illusions. Pourtant rêver tout éveillé permet parfois d’avancer. Pas nécessairement histoire d’échapper à la réalité en se berçant des impossibles, rêver prête aussi à creuser les possibles, à y puiser des idées pour une amélioration de la réalité et pourquoi pas à imaginer jeter les bases d’un autrement.

À l’aube d’une semaine que l’on voudrait de liesses, d’évidence il en est qui n’ont ni les moyens ni le cœur à cette ivresse, bêtement s’ajoute à la tristesse de ce constat la rumeur qu’une partie de la population bouderait la fête jusqu’à en vouloir l’échec parce qu’un pouvoir considéré adversaire politique l’organise.

La fête est nationale, la célébration appartient à tous ! On ne saucissonne pas le patriotisme, le diviser et poser des clivages ne contribuent qu’à défaire une unité encore virtuelle et qu’à détricoter un fihavanana en quenouilles. Pourtant  la constitution harmonise une répartition des places entre les acteurs afin de permettre à chacun d’y jouer dignement son rôle.
Si tous, sur la partition de la fibre patriotique se mettaient à faire vibrer chacun l’âme de son violon, l’idée de voir gouvernants et opposants unis dans une même ferveur à cette occasion n’appartiendrait plus au domaine du rêve. Le 26 Juin a le mérite de rappeler une possession indivise du pays et donc une unité d’appartenance induisant des devoirs partagés que la distribution décline à l’impératif. Ainsi ce ne serait pas trop demander à l’opposition de figurer à la place que la constitution lui réserve avec les honneurs que le protocole prévoit. Ça débuterait à l’occasion des festivités où à chacun d’occuper sa place : belle image du 26 Juin. Prélude à un fonctionnement en adéquation à une Assemblée Nationale qui se voudrait vertueuse : à chacun son rôle et ses responsabilités à tous la vertu de chercher le meilleur pour le développement.


Léon Razafitrimo   

Les commentaires sont fermées.