Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Bianco: deux cas de corruptions remis à la justice

Corruption flagrante. C’est le terme employé par le service de communication du Bureau indépendant anticorruption (Bianco) pour qualifier la prise de sa branche territoriale à Fianarantsoa, le 15 juin dernier. Le bureau a en effet été saisi d’une plainte concernant la demande d’une somme de 500.000 ariary par un agent de l’établissement pénitentiaire d’Ankazondrano Fianarantsoa en contrepartie de la libération d’un détenu. Des investigateurs du Bianco se sont rendus, par la suite, sur les lieux pour constater l’infraction en flagrant délit par une opération de livraison surveillée. « Déféré au parquet d’Ihosy la semaine dernière, l’agent pénitentiaire a été placé sous mandat de dépôt pour corruption passive », a noté le Bianco.

Toujours dans ce registre, deux individus issus de la Cisco d’Antsirabe II ont été également placés sous mandat de dépôt. Et ce, après que la branche d’Antananarivo du bureau anticorruption ait été saisie d’une doléance anonyme par téléphone concernant la corruption entourant les recrutements et les affectations des institutrices. Les enquêtes effectuées par cet organe ont permis de constater en flagrant délit un cas de corruption mettant en cause le Chef Cisco qui réclamait une somme de 300.000 ariary. « Après leur défèrement auprès du Pac la semaine dernière, le suspect et son intermédiaire ont été placés sous mandat de dépôt », a indiqué cette même source.

Deux affaires qui démontrent, à priori, la réactivité et la rapidité du bureau anti-corruption concernant le traitement des faits de corruption flagrante.

J.P

 

Les commentaires sont fermées.