Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Injustement justifié

Injustement justifié

En France, l’ancien président Nicolas Sarkozy devrait bientôt être jugé pour corruption par un tribunal correctionnel, au sujet des fameuses « écoutes téléphoniques ». Au Soudan du Sud, le président déchu, Omar El-Béchir, est aussi actuellement poursuivi pour des faits de corruption et meurtre de manifestants. L’ancien président sud-africain, Jacob Zuma, l’ancien président sud-coréen, Lee Myung-bak et l’ex-président péruvien, Alberto Fujimori, ont été poursuivis ou en prison… Et la liste est encore longue. Il semble alors que ces pays-là n’aient pas besoin d’une certaine Haute cour de justice (HCJ) pour juger leurs dirigeants, et que la Grande île soit bien loin du reste du monde.

L’Etat de droit et l’égalité devant la justice sont certes souvent évoqués, la réalité en est toute autre. Et ce sont encore et toujours les textes qui font obstacle. Combien de dirigeants et hauts responsables se prélassent-ils actuellement en attendant le bon vouloir de la HCJ pour comparaître à la barre ? Si ces hautes personnalités sont injustement justifiées, les simples citoyens qui n’ont pas eu la chance d’arborer une étiquette au sein de l’Etat, se retrouvent directement en prison en attendant leur procès. Il serait peut-être temps qu’une telle injustice cesse et que des dispositions soient prises très rapidement.

Comment se fait-il ainsi que l’action de poursuite coule de source dans certains pays tandis que dans d’autres, dont le nôtre, celle-ci s’apparente à un parcours du combattant ? Pas étonnant que certaines institutions dénoncent un manque de volonté des dirigeants. Aller en prison n’est certes pas une partie de plaisir, il suffirait peut-être de bien se comporter pour ne pas y faire un passage. Au lieu de cela, tout un arsenal a été érigé au grand dam de tout un peuple.

T.N

Les commentaires sont fermées.