Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Election de proximité: le Kmf/Cnoe exige plus de crédibilité

Election de proximité: le Kmf/Cnoe exige plus de crédibilité

Le KMF/Cnoe a publié hier son dernier rapport d’observation relatif aux élections législatives. Ce membre de la société civile s’inquiète du déroulement des élections communales après certaines irrégularités constatées lors de ces premières élections de proximité de cette année.

Le Comité d’observation des élections (KMF/Cnoe) a rendu le rapport final des observations effectuées par ses membres lors des élections législatives du 27 mai. Un rapport dans laquelle ce membre de la société civile a notamment fait une marque sur l’observation des législations en vigueur. Elle a souligné que les dispositions des textes ont été moins respectées lors de ces élections de proximité. Il s’agirait d’une sorte de prévention à l’approche des élections communales, un scrutin se rapprochant un peu plus de la population et donc susceptible d’augmenter les risques de tentative de fraude.

« Plus les élections s’approchent de la population, plus on constate le non-respect des lois par bon nombre d’acteurs et des pressions en tous genres venant des dirigeants, mais aussi des irrégularités. Les communales approchent, aussi faut-il améliorer davantage le processus électoral pour une meilleure crédibilité », a indiqué hier le président du KMF/Cnoe, Andoniaina Andriamalazaray, lors d’une conférence de presse à Antanimena.

Pour éviter la répétition des cas constatés lors des législatives, le KMF/Cnoe a émis quelques recommandations portant notamment sur la modification des fichiers électoraux. Cela à travers la numérisation de la liste électorale ainsi que la suppression des cartes d’électeur. Des erreurs par rapport à ces fichiers ont été en effet au centre des critiques lors des législatives. Le comité a en outre demandé l’effectivité des sanctions, à tous ceux qui ont enfreint les lois.

Mais en dépit de ces quelques irrégularités, ce membre de la société civile n’a pas manqué de noter quelques évolutions positives observées. Il a notamment salué les mesures prises par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) au cours de ces élections. Il s’agit en premier lieu des sanctions à l’encontre des responsables de l’administration électorale soupçonnés d’avoir tenté de commettre des fraudes dans certains districts. A cela s’ajoute la volonté de cette commission à dénoncer les formes d’irrégularité constatées durant les élections.

« Nous admirons le courage de cette commission qui a su reconnaître l’existence  des différents types de fraudes durant le processus électoral. De même pour la prise de mesure faite par ses démembrements face aux problèmes rencontrés dans certaines localités durant le vote», a conclu le président du KMF/Cnoe, Andoniaina Andriamalazaray.

 

Tsilaviny Randriamanga

Les commentaires sont fermées.