Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Prix des carburants: une baisse à vocation sociale

Prix des carburants: une baisse à vocation sociale

Lancée depuis février dernier, la discussion pour une structure définitive du prix du carburant s’annonçait difficile. Pourtant, après trois jours de négociation entre l’homme fort du pays et les compagnies pétrolières, le président de la République Andry Rajoelina lui-même a annoncé, hier, la baisse du prix du carburant. Une annonce confirmée par le ministre de l’Energie, de l’eau et des hydrocarbures, Vonjy Andriamanga, lors d’une rencontre avec la presse à Ampandrianomby.

Les ménages les plus vulnérables sont les plus touchés par cette révision du prix à la pompe. En effet, l’Etat et les compagnies pétrolières ont fixé, à partir de ce jour, le prix du litre du pétrole à 2130 ariary contre 2630 ariary auparavant, une baisse de 500 ariary. Quant au Gasoil, il passera de 3550 ariary à 3400 ariary le litre soit une baisse de 150 ariary. Enfin, le litre du super carburant ne connaîtra qu’une baisse de 100 ariary et s’affichera à 4100 ariary au lieu de 4200 ariary.

Plusieurs paramètres déterminant le prix à la pompe du carburant ont été revus pour obtenir ces nouveaux prix. Le ministère de l’Energie a essentiellement évoqué la baisse du prix du transport du carburant et la baisse des marges des pétroliers. Selon les détails apportés par le ministre Vonjy Andriamanga, « Le fret maritime coûte désormais 40 dollars par tonne métrique au lieu de 65 dollars auparavant. Quant à la marge des pétroliers, elle sera de 100 dollars par tonne métrique de carburant contre 120 dollars auparavant ». En outre, la rémunération des gérants de station-service connaitra une hausse.

Régularisation des passifs

En ce qui concerne la régularisation des passifs des compagnies pétrolières, le ministre de l’Energie a expliqué que « Les passifs des pétroliers connaîtront une baisse car cette nouvelle structure des prix est appliquée à partir du 1er janvier 2019 ». Toutefois, il n’a pas apporté plus de détails sur la régularisation de la totalité de ces passifs.

En outre, d’autres décisions ont été annoncées à l’issue de cette rencontre entre l’Etat et les pétroliers, notamment le transfert du dépôt de carburant d’Ankorondrano en dehors de la ville pour des raisons de sécurité et de conformité. A ce sujet, le projet de relocalisation des dépôts d’hydrocarbures à Alarobia a été déjà annoncé par l’Office Malgache des hydrocarbures (OMH) depuis 2017. C’est également le cas de l’augmentation du stock de sécurité à 45 jours au lieu de 21 jours.

Riana R.

Les commentaires sont fermées.