Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Jioi 2019: la comparaison est de mise

Jioi 2019: la comparaison est de mise

En pleine préparation des Jeux des îles de l’océan Indien (JIOI) à Maurice du 19 au 28 juillet prochains, les athlètes malgaches auront fort à faire face à leurs homologues des îles sœurs. Comme la fin justifie les moyens, Madagascar va devoir retrousser les manches dans sa reconquête du trône des Jeux.

A l’heure où les Mauriciens ont décidé de sortir les chéquiers pour motiver leurs athlètes en primant les médaillés, les athlètes malgaches attendent le même geste de la part des responsables étatiques. Il est loin le temps où les responsables affichent une détermination sans faille pour encourager nos porte-fanions durant le premier regroupement.

Comment réussir la mission dans cette perspective ? D’autant plus que certains problèmes d’ordre logistique lors du démarrage de la préparation ne sont pas totalement résolus. De quoi compromettre l’affutage des armes avant l’ouverture des JIOI.

Heureusement que la Chine est revenue sur sa décision en prêtant de nouveau main-forte aux athlètes malgaches. En effet, quelques athlètes triés sur le volet issu de six disciplines suivent actuellement une préparation intense en Chine en vue de cette échéance.

Encore faut-il qu’à leur retour, ces stagiaires confirment les espoirs placés en eux dans la quête de médailles.

A la traîne

Après neuf éditions des JIOI, Madagascar est devancé par La Réunion, le leader, et Maurice, deuxième au nombre de médailles obtenues. Les athlètes malgaches doivent réaliser un exploit pour revenir au niveau de Maurice.

Ce pays détient actuellement un total de 405 médailles d’or glanées depuis 1979, année de la première édition des JIOI, contre 353 seulement pour la Grande île. Un écart conséquent que celle-ci tentera de colmater en terrain hostile.

Mais les Malgaches n’ont jamais dominé les JIOI que lorsque le pays accueillait les jeux. C’était le cas en 1990 et en 2007. Cela rend encore hypothétique la conquête de la première place loin de leur base.

Rakoto

Les commentaires sont fermées.