Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Finances: la gestion des ressources publiques scrutée à la loupe

Finances: la gestion des ressources publiques scrutée à la loupe

Trois ans de travail ont été nécessaires pour accoucher d’une nouvelle directive concernant la gestion des finances publiques. Le ministère de l’Economie et des finances (Mef) a lancé officiellement hier, à Toamasina le nouveau guide de l’exécution budgétaire.

Garantir la « crédibilité » de l’utilisation de l’argent public. C’est dans cette perspective que le Mef a mis en place le guide pratique de l’exécution budgétaire avec l’appui technique de l’USAID par l’intermédiaire du service du trésor américain. A ce propos, un conseiller de cette institution américaine a travaillé avec les équipes du Mef durant ces trois dernières années pour finaliser ce guide.

Force est de constater que les partenaires techniques et financiers de la Grande île scrutent particulièrement la gestion des ressources de l’Etat. On a pu constater dans le programme économique soutenu par le FMI à travers la Facilité élargie de crédit (Fec) l’importance de la place que les procédures budgétaires occupent.

En outre, la sortie de ce nouveau guide pratique de l’exécution budgétaire se poursuivra par la formation de quatre équipes du Mef à partir du 8 juillet, ainsi que des techniciens travaillant dans les services régionaux du ministère.

Engagement de l’USAID

« L’USAID apporte un financement de 80 millions d’USD pour appuyer le développement à Madagascar. La gestion saine et transparente des finances publiques permettra à chaque pays de régler ses propres problèmes sans aucune assistance technique », a fait savoir John Dunlop, Directeur général de l’USAID à Madagascar. Pour l’année 2019, l’USAID poursuivra ses appuis dans la gestion des finances publiques à Madagascar, notamment dans la gestion du trésor, dans la gestion de la dette et dans l’inclusion financière.

Par ailleurs, la dématérialisation des services fait également partie des améliorations apportées dans les procédures budgétaires. A ce propos, Bien Aimé Raoelijaona, Secrétaire général du Mef de préciser que « les services d’e-paiement et d’e-learning devraient être opérationnels dès cette année ». Pour rappel, le paiement des impôts via le mobile monnaie est déjà disponible au niveau de trois centres fiscaux à Antananarivo.

Le SG du Mef est également revenu sur les procédures de passation de marchés publics, une branche minée par la corruption durant des années. « L’exécution des passations de marché connaîtra un retard cette année. Mais cela ne remet pas en cause l’obligation de respecter les règlements en vigueur. On reconnaît les failles, comme le fait que ce sont toujours les mêmes fournisseurs qui obtiennent les marchés. Le Mef travaille actuellement sur la rigueur et la transparence pour garantir une véritable concurrence entre tous les fournisseurs », enchaîne-t-il.

A noter que le Mef a également inauguré, hier, à Toamasina, le nouveau bâtiment de la Direction générale des finances et affaires générale (DGFAG) de la région Antsinanana.

Riana R.

Les commentaires sont fermées.