Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Détournement au sein de l’Omit Toliara: 4 personnes derrière les barreaux

Détournement au sein de l’Omit Toliara: 4 personnes derrière les barreaux

Le Bianco poursuit le traitement des dossiers chauds en matière de corruption. Cette fois-ci, l’organe indépendant a décelé un détournement de plus d’un milliard d’ariary à Toliara.

L’affaire remonte vers le début de l’année 2017 lors que la branche territoriale du Bureau indépendant anti-corruption (Bianco) à Toliara a reçu des doléances dénonçant des faits suspectés de corruption au sein de l’Organisation médicale interentreprises (Omit). Le trésorier du conseil de gestion de ladite organisation aurait perpétré cet acte.

Après l’enquête du Bianco, il s’avère que plus d’un milliard d’ariary aurait été détourné au sein de l’organisation. Une somme relative aux cotisations des adhérents. Aussitôt les enquêtes bouclées, le dossier a été transmis à la justice.

Une dizaine de personnes ont ainsi été déférées, jeudi dernier, pour détournement de biens publics, d’abus de fonction, de faux et d’escroquerie. La plupart d’entre elles ont tenu des responsabilités au sein de la gestion et des finances de l’Omit. Après défèrement, 4 personnes ont été placées sous Mandat de dépôt (MD).

Objectif

Il s’avère ainsi que le Bianco est déterminé à atteindre son objectif de lutter contre la corruption dans tous les domaines. Malgré la fin de mandat de son actuel DG, Jean-Louis Andriamifidy, l’organe poursuit ses activités.

Dernièrement, le bureau d’Ambohibao a présenté une nouvelle plateforme de doléances en ligne, « i-Toroka », garantissant l’anonymat des lanceurs d’alerte. L’occasion pour le Bianco d’obtenir plus de résultats.

En effet, depuis sa mise en place le mois de mars dernier, l’organe a déjà reçues une soixantaine de doléances dont 4 seulement ont pu être traitées. Dans tous les cas, le Bianco reste optimiste quant à la poursuite des objectifs. Pour l’heure, l’adoption des textes sur le recouvrement des avoirs illicites figure parmi les attentes de l’organe.

A noter que l’actuel DG du Bianco devra quitter son poste d’ici le 23 juin. Le président de la République devrait ainsi nommer un nouveau DG d’ici peu. D’ailleurs, le comité chargé du recrutement de ce dernier a déjà remis les trois noms au chef de l’Etat.

Tahina Navalona

Les commentaires sont fermées.