Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Contrefaçon et escroquerie: 600 millions d’ariary de faux billets saisis

Contrefaçon et escroquerie: 600 millions d’ariary de faux billets saisis

Recherché pour escroquerie via l’émission d’un chèque sans provision, le suspect dénommé Ruffin Ramaromisa a été arrêté en possession de faux billets avec les machines de traitement.

Un homme est tombé dans les rets de la gendarmerie suite à une escroquerie à répétition sur la transaction de vanille, en émettant un chèque sans provision. Traqué depuis longtemps, Ruffin Ramaromisa a été appréhendé à Antananarivo. Lors de la perquisition de son domicile, les forces de l’ordre ont fait une découverte inattendue : Des faux billets de 20.000 ariary d’une valeur de 600 millions d’ariary. Des machines nécessaires à leur fabrication ont été également saisis. Le suspect attend maintenant son jugement.

Perte de 800 millions d’ariary

Ruffin Ramaromisa a établi des contrats avec les opérateurs de vanille de Sambava à Mananara Avaratra, pour parvenir à ses fins. Pour amadouer ses victimes, il utilise des chèques à titre de garantie. Quatre d’entre elles ont déposé plainte auprès de la brigade criminelle de la gendarmerie de Toamasina car il s’agit tout simplement des chèques sans provision.

De plus, le suspect a déjà perçu les marchandises. D’après, les explications des plaignants, la perte enregistrée est estimée aux alentours de 800 millions d’ariary.

Selon le chef d’escadron Delson Adrien Rajaohasina, les faux billets ont été destinés à être utilisés dans la capitale et quelques régions cibles, à l’instar des régions de production de vanille. Il a poursuivi que deux complices du suspect ont déjà été arrêtés à Sambava, le 5 mars puis emprisonnés.

Quant à Ruffin Ramaroson, il a continué à sévir en prenant la fuite de Mananara Avaratra vers Mandritsara en passant par Soanierana Ivongo pour finir dans la capitale où il a été intercepté.

Le vol de vanille a pris de l’ampleur ces derniers temps, surtout à la veille de l’ouverture de la saison. Depuis, les paysans et les opérateurs sont vigilants, étant donné l’inefficacité de la loi et des « dinam-pokonolona ». Une des raisons pour lesquelles le suspect adopte un nouveau mode opératoire. La fin justifie les moyens, dit-on.

Felana Michelle

Les commentaires sont fermées.