Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Atelier sur les élections en Afrique: présentation du cas de Madagascar

Atelier sur les élections en Afrique: présentation du cas de Madagascar

« Election en Afrique : Miroir du monde ». C’est le principal thème de l’atelier de recherche internationale qui se tiendra à Paris les 25 te 26 juin. Ainsi à l’instar des huit autres pays africains (Le Cameroun, le Congo, le Congo-R.-D., le  Gabon, le Kenya, le Swaziland, le Togo et la Zimbabwe), le cas Madagascar sera examiné à cette occasion.  Le professeur Solofo Randrianja présentera en effet, selon le programme, « Madagascar: le passé royal ressurgit en boomerang dans les élections ».

Selon la présentation de l’atelier, le but est de plaider en faveur de l’idée que les situations africaines puissent apportent des lumières sur le fait électoral partout dans le monde, notamment en Afrique.

D’autant qu’à la fin des années 1990, marquée par la fin des partis uniques, les élections au suffrage universel commençaient  à être adopter sur le continent. Toutefois, d’après les chercheurs, la plupart du temps, ces expériences politiques sont identifiées, soit comme des élections «pas comme les autres», soit comme des élections «sans choix», voire sans électeurs.

A travers le programme de recherche, s’appuyant sur l’outil électronique EleQta, des chercheurs issus de neuf pays d’Afrique, ont alors tenté de trouver des explications qui privilégient la logique du mandat et de la délégation ainsi que la composition des formes immanentes d’autorité sociale qui donnent droit à commander autrui.

« L’élection se manifeste comme une des expériences possibles de dramatisation sociale à travers laquelle un ou plusieurs détenteurs de ces formes d’autorité les convertissent en atout politique en cherchant à se faire reconnaître par tous », rapporte la note de l’atelier.

J.P

Les commentaires sont fermées.