Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Prix des carburants: le FMI préconise la poursuite des discussions

Prix des carburants: le FMI préconise la poursuite des discussions

Le FMI invite les autorités malgaches et les opérateurs pétroliers à poursuivre les pourparlers afin d’établir ensemble une nouvelle  tarification du carburant.

Haris Charalambos Tsangarides, chef de mission du FMI à Madagascar  dans le cadre de la 5e revue de la Fec, a annoncé hier que « le service du FMI encourage les autorités à adopter un mécanisme de tarification qui aligne le prix à la pompe suivant les évolutions des prix à l’international et prendre des mesures sociales ciblées, en parallèle pour protéger les plus vulnérables sur l’impact de cet ajustement des prix ».  A ce propos, il encourage la poursuite des discussions entre les autorités et les compagnies pétrolières dans la mise en œuvre de la tarification du prix du carburant.

Pour le FMI, les subventions allouées aux secteurs du carburant et de l’électricité sont des dépenses non prioritaires, au détriment des autres secteurs sociaux (éducation et santé).  « Le retard pris dans l’ajustement des prix des carburants à la pompe dans un contexte de prix pétroliers mondiaux élevés, entraîne une augmentation des passifs envers les distributeurs et impacte négativement sur le budget », a enchaîné Charalambos Tsangarides.

Pour sa part, l’Etat  rassure qu’une baisse du prix  à la pompe sera effective et des solutions pour régulariser les passifs des pétroliers seront trouvées. « Le président de la République est déterminé pour qu’un accord soit véritablement acté dans les meilleurs délais », a fait savoir le ministre de l’Economie et des finances, Richard Randriamandranto à ce sujet. Avant d’enchaîner que « j’ai reçu instruction de prendre des mesures nécessaires dès demain [NDR : ce jour] pour réduire ces arriérées ».

Bonne performance

En outre, le service du FMI  a favorablement salué l’engagement des autorités dans le cadre de la Politique générale de l’Etat (PGE)  pour accélérer les réformes économique et améliorer la gouvernance. « Les perspectives économiques pour 2019 restent positives, avec une croissance qui se stabilisera à près  de 5%. La mise en œuvre du programme soutenu par la Fec, reste satisfaisante jusqu’à fin 2018 et devrait rester sur la bonne voie », note cette institution  de Bretton woods.

La mission d’évaluation du FMI dans le cadre de la 5e revue de la Fec s’achève ce jour, après plusieurs rencontres entamées avec autorités étatiques malgaches, depuis le 28 mai.

Riana R.

Les commentaires sont fermées.