Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Politique d’austérité: le banquet du 26 juin supprimé

Politique d’austérité: le banquet du 26 juin supprimé

Le 59e anniversaire de l’indépendance sera célébré autrement cette année. Plusieurs changement ont été opérés, notamment la tenue du défilé militaire du 26 juin dans l’après midi, au stade de Mahamasina et par-dessus tout, le traditionnel banquet d’Iavoloha sera supprimé.

La politique d’austérité est de rigueur et l’Etat semble l’avoir adoptée. La réception au Palais d’Iavoloha à l’occasion de chaque célébration de la fête nationale, a été supprimée pour éviter des dépenses faramineuses ayant soulevé diverses critiques durant les années précédentes. Cette fois, l’Etat n’aura à servir des plats succulents aux 1.000 invités habituels.

Autre changement opéré cette année, sera la tenue du traditionnel défilé militaire dans l’après-midi du 26 juin. Un comité d’organisation est en place pour faciliter les préparatifs lancés officiellement hier, à Antaninarenina.

« La parade militaire n’aura pas lieu dans la matinée comme chaque année, mais se tiendra l’après-midi à partir de 14h », a indiqué le président du comité. Selon ses dires, cela a été décidé à la place du traditionnel banquet d’une part et d’autre part pour permettre à tous les concitoyens de suivre le défilé qui sera retransmis en direct à la télévision.

« La matinée sera réservée aux manifestations dans chaque commune », a-t-il expliqué. D’ici là, diverses activités seront organisées quotidiennement, notamment des sensibilisations au civisme, des spectacles et cultes, sans oublier les feux d’artifices qui se tiendront au niveau des chefs-lieux de province et de district.

Invités de marque

Des invités de marque sont attendus à la parade militaire, pour ne citer que le président rwandais, Paul Kagame, qui a déjà confirmé sa présence. « D’autres invités sont attendus mais n’ont pas encore confirmé leur venue», a fait savoir le comité. Par ailleurs, d’autres formations militaires étrangères participeront au défilé, notamment les forces françaises présentes à La Réunion ou encore celles des Comores.

Sécurité renforcée

Sur le plan sécuritaire, « Les forces de l’ordre seront déployées dans des endroits où se tiendront des manifestations », a indiqué le colonel Ravoavy Zafisambatra, membre de la commission sécurité du comité d’organisation. Les éléments des forces de l’ordre, des sapeurs-pompiers mais aussi ceux de la Croix rouge, seront ainsi présents un peu partout dans le pays.

Du reste, le comité d’organisation rassure que la célébration de la 59e année de l’indépendance se démarquera des autres. « Nous ferons en sorte de promouvoir la culture et l’histoire de Madagascar à travers les diverses activités », a-t-il conclu.

Tahina Navalona

Les commentaires sont fermées.