Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Traitement des résultats: la HCC à pied d’œuvre

Traitement des résultats: la HCC à pied d’œuvre

La Haute cour constitutionnelle (HCC) n’a pas attendu l’annonce des résultats provisoires pour débuter le traitement des résultats. Comme la Ceni, elle procède également à la vérification systématique des PV et des feuilles de dépouillement.

La HCC ne perd pas de temps.  Dès le lendemain des législatives du 27 mai dernier, elle a procédé au ramassage des plis électoraux des 6 arrondissements de la capitale. La Ceni a acheminé les autres plis. En fait, si la saisie informatique des résultats a débuté le 29 mai dernier, le contrôle systématique des PV et des feuilles de dépouillement de chaque bureau de vote a été entamé depuis le 31 mai.

Outre le traitement des contentieux électoraux, déceler les anomalies et les irrégularités feront également partie des attributions de la Cour, notamment en  redressant les calculs, le contrôle des PV venant des SRMV ou encore en demandant l’ensemble des bulletins de vote ou des bulletins blancs et nuls, auprès de la Ceni.

De son côté, la Ceni met également la main à la pâte pour vérifier les PV. Jusqu’à hier, l’organe électoral n’a reçu aucune demande de confrontation des voix, contrairement aux dernières élections présidentielles.

« Nous avons eu part de l’intention

Trois ou quatre candidats ont eu l’intention de déposer des requêtes pour confrontations des voix mais jusqu’à maintenant, on n’a rien reçu », a indiqué le vice-président de la Ceni, Hervé Randriamanantsoa, joint au téléphone hier. Une demande a toutefois déjà été formulée mais a vite été rejetée car n’ayant pas rempli les critères de validation.

Mise en garde

Face au taux élevé d’abstention, la Haute cour a tenu à mettre en garde contre quiconque tenterait de  manipuler l’opinion publique. « Toute pression ou manipulation de l’opinion publique ne sont d’aucun effet sur le respect de la volonté des électeurs », a indiqué la Haute cour constitutionnelle (HCC) hier dans son communiqué.

La Haute cour invite ainsi particulièrement les candidats et leurs partisans à faire preuve « d’humilité, de retenue, d’honnêteté et de responsabilité ». Dans tous les cas, Jean-Eric Rakotoarisoa et consorts entendent exercer leur rôle « avec rigueur et en toute impartialité ».

A propos des requêtes en matière de contentieux électoraux, la HCC a déjà pris les dispositions nécessaires en publiant les formalités à suivre afin que les doléances soient recevables. Les résultats officiels des élections devraient ainsi être connus d’ici le début du mois du juillet.

Tahina Navalona

Les commentaires sont fermées.