Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

La valeur de l’homme

La valeur de l’homme

Un avis de recherche d’un enfant porté disparu  a été affiché hier sur les routes d’Andranomena. Il s’agit d’un écolier de 11 ans. Mais qu’est-ce qui s’est passé ? Quelqu’un aurait-il enlevé cet enfant ou y aurait-il eu une dispute entre ses parents et lui pour qu’il ait pris la décision de quitter son foyer familial ? Quoi qu’il en soit, ce cas n’est pas singulier, il y en a d’autres dont celui de l’enfant délaissé par son père à Ankadikely Ilafy, la semaine passée, après un accident de la circulation.

S’aventurer dans une interprétation relative au vol d’enfant serait compliqué dans la mesure où il n’y a pas assez de preuves pour justifier un tel trafic d’être humain. D’ailleurs, même si une mère a publié sur les réseaux sociaux la disparition de son bébé de 6 mois dans un bus, personne n’a pu prouver la véracité de cette information. Néanmoins, il est nécessaire de rappeler que les premiers responsables de ces êtres humains, qui ne sont pas encore en âge de prendre seuls des décisions, ne sont que leurs parents et les membres de leur famille.

Comment se fait-il que des enfants se soient plaints d’avoir été perdus dans des endroits loin de leur foyer ? Il n’y a qu’une seule explication : les adultes n’ont pas assumé correctement leur responsabilité. Soit ils supposent que leurs petits peuvent se débrouiller tous seuls, une sorte de surestimation mal placée, soit certains parents actuels ont perdu le vrai sens de l’être humain en tant que membre de la famille. La valeur humaine. Comble de l’histoire, ce n’est après l’avis de disparition qu’une peur panique s’empare des parents.

Lova R

Les commentaires sont fermées.