Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Législatives: les indépendants se démarquent en dehors de la capitale

Législatives: les indépendants se démarquent en dehors de la capitale

Le duel entre Tim-IRD semble se limiter dans la capitale. Car dans plusieurs districts des autres provinces, l’IRD se singularise au même titre que les indépendants.

Les tendances provisoires des résultats des élections législatives sont presque confirmées. Alors que le Tim et la plateforme IRD se partagent les sièges dans la capitale, la configuration dans les autres districts en dehors d’Antananarivo est toute autre. Le Tim est absent du tableau contrairement à l’IRD.

Parmi ces districts figure celui de Toliara I où les deux sièges à pourvoir sont provisoirement attribués au candidat de l’IRD, Siteny Andrianasoloniaiko et l’indépendant Jean Rabehaja. Idem à Mahajanga I où un autre candidat indépendant suit de près la candidate de l’IRD, Lalao Rahantanirana qui occupe provisoirement la première place, tandis que le Tim se trouve à la troisième place.

Les candidats indépendants se sont également emparés des places censées appartenir aux candidats du Tim dans des districts de la région Vakinankaratra longtemps considérée comme le fief du parti de Marc Ravalomanana.  A Ambatolampy, par exemple, un indépendant se trouve à la première position, avec plus de 32% des suffrages exprimés, suivi par le candidat de l’IRD qui a obtenu 25%. Le candidat du Tim quant à lui, n’est crédité qu’environ 9% des suffrages et se trouve à la quatrième place.

Dans certains districts, les indépendants font également parler d’eux en briguant les deux premières places dans des districts. C’est le cas à Sambava où les candidats indépendants Norbert Mamangy et Alain Vivier se trouvent respectivement aux première et deuxième places.  Même situation dans la capitale de la région Amoron’i Mania où deux candidats indépendants à savoir Félicien Andriatahinanomenjanahary et l’ancienne ministre Monique Rasoazananera occupent également les deux premières places.

Pour le moment, il ne s’agit que des statistiques provisoires, étant donné que la Ceni n’a pas encore réussi à traiter la totalité des résultats. Mais au vu de ces tendances provisoires, les indépendants pourraient avoir, à nouveau, un rôle incontournable dans le maintien de la stabilité au niveau du Parlement.

 

Tsilaviny Randriamanga

 

Les commentaires sont fermées.