Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Pertes post-récoltes Plus du quart de la production

Pertes post-récoltes  Plus du quart de la production

Produire et stocker les récoltes tout en minimisant les pertes s’imposent aujourd’hui comme un défi pour les producteurs agricoles, aussi bien à Madagascar que dans le monde entier. Les pertes post-récoltes avoisinent les 30 à 40% de la production agricole, selon les estimations de la FAO et de la Bad. Pour le continent africain, ces pertes représentent 37% de la production et sont évaluées à 48 milliards de dollars dans leur ensemble.

En effet, les pertes de nourritures et autres gaspillages affectent la chaîne des valeurs de production. Au niveau national, les derniers chiffres du ministère de l’Agriculture parlent de 16 kg de riz perdus par hectare, rien que dans le transport et le stockage.

Et sachant que Madagascar produit en moyenne 4 millions de tonnes par an et que si nous arrivons à sauver 10% de la récolte, nous épargnerons déjà plus de 400.000 tonnes de riz par an. Aussi, 400.000 tonnes équivalent approximativement aux importations en riz de Madagascar pour une année.

Réduire ces pertes requiert que les producteurs, même les plus petits exploitants, adoptent et appliquent des technologies agricoles qui leur assurent une bonne rentabilité de leurs cultures. Il s’agit ainsi pour ces exploitants agricoles de s’approprier les outils, les techniques, les méthodes et approches de gestion post-récoltes.

                                                                                                                                                                                             Arh.

Les commentaires sont fermées.