Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

La messe est dite       

La messe est dite       

La stature du régime en place se dessine en filigrane des résultats des législatives.

La puissance de feu des partis forts se fait déjà sentir dès les premières heures des décomptes de voix pour donner le ton au schéma politique à définir désormais. Le faible taux de participation des électeurs influencerait à coup sûr l’expression des urnes, mais aucune explication plausible ne peut en être fournie pour l’heure.

Chaque partie en lice peut tirer parti de la situation qui peut aussi bien illustrer un désintéressement total de la population aux choses politiques qu’à une crise de la démocratie ou tout simplement au manque de civisme d’un peuple submergé par la paupérisation chronique. Cette manifestation silencieuse d’un état d’esprit quelconque ne change rien à la donne pourtant. Les résultats se comptent toujours sur une proportionnelle des voix exprimées sans considération des abstentions devenant absurdes.

Les résultats officieux des votes sont presque déjà connus dans les grandes agglomérations. Sauf imprévu, les publications officielles n’auront qu’à les confirmer dans la majorité des cas. Le silence respecté par les concurrents jusqu’alors serait une grande première dans les annales des élections malgaches, voire africaines, pour marquer la maturité de nos concitoyens. Les jeux sont faits d’ailleurs et chaque participant doit maîtriser l’auto-évaluation pour se résigner à accepter ses propres performances.

Manou

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique