Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Madagascar il y a 100 ans: le lait

Il arrive très souvent que des marchands de lait peu consciencieux ne trouvent rien de mieux pour accroître plus rapidement leurs bénéfices que de fabriquer une mixture de farine de manioc, de fécule et de la mélanger au lait. Cette opération vaut mieux que le mouillage qui pourrait être constaté au pèse-lait, tandis que ce genre de falsification ne change rien à la densité du liquide. Par quel moyen découvrir la fraude ? Il suffit de jeter dans le lait une goutte de teinture d’iode : s’il est pur, il ne changera pas de couleur, mais s’il y a de la fécule, on verra aussitôt le principe amylacé prendre une teinte bleue qui colorera tout le liquide.

Ce qu’il y a lieu surtout de redouter, c’est la propagation de la tuberculose par le lait. Des mesures prophylactiques devraient être prises en conséquence. Les vaches qui fournissent du lait à la ville devraient être visitées par le vétérinaire et subir l’opération destinée à les prémunir contre la tuberculose. Le lait devrait être analysé pour voir s’il ne contient pas de germes. Pour cela un laboratoire municipal serait indispensable à Tamatave comme cela a lieu dans toutes les villes de la Métropole. Nous croyons savoir que depuis longtemps notre si sympathique vétérinaire avait fait un rapport détaillé en vue d’en doter la ville, mais soit manque de crédits soit pour toute autre cause il n’a pas été donné suite à sa demande. Pourtant l’installation d’un laboratoire s’imposerait avant beaucoup de choses moins utiles. Il ne faudrait pas attendre que la tuberculose multiplie ses ravages pour songer à s’en prémunir.

Nécrologie

Nous apprenons la mort de M. Nicolaï, agent de la Compagnie Marseillaise à Tananarive, survenue à Marseille peu de temps après son débarquement du Madonna.

Parmi les passagers de ce vapeur, on signale également la mort des deux enfants de M. Lainé, receveur des Douanes.

Aux parents et amis des défunts, nos bien sincères condoléances.

La S. E. T.

Par suite de l’épidémie de grippe, le Comité de la Société d’Encouragement de Tamatave prévient le public et les propriétaires que les courses sont ajournées à une date ultérieure.

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

Les commentaires sont fermées.