Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Sirama: l’équipe inamovible d’anciens ministre chahutée

Sans conteste, la récente descente  de Andry Rajoelina à Brickaville, notamment son engagement à faire tourner pour de bon l’industrie sucrière Sirama a ravivé l’espoir de la population, en l’occurrence les 400 agents qui ont perdu leur emploi. Cependant, ces derniers ne cachent pas leur doute car une telle déclaration, les dirigeants successifs en ont déjà fait autant, qu’au final, c’est toujours la même rengaine. L’usine reste au point mort et la population continue à en pâtir.

En fait, ce qui inquiète le plus le personnel est que des têtes bien connues comme le Directeur général de l’Industrie,  font encore partie de l’équipe chargée de redresser l’usine. Une présence mal vue car il a déjà travaillé avec 4 ministres de l’Industrie qui ont également promis monts et merveilles. Et l’on sait qu’aucun d’eux n’a réussi à sortir de l’ornière la Sirama. Plus d’un se demande même si le DG actuel est intouchable. Visiblement, il fait tout pour rester en place, alors que pour le personnel, nouveau régime, nouvelle vision, nouveau dirigeant.

Lors de leur rencontre avec le président de la République, les membres du personnel ont dit le fond de leur pensée à ce sujet. «Narson Rafidimanana, Chabani Nourdine, Tazafy Armand et Guy Rivo Randrianarisoa sont déjà passé par là en faisant également des promesses en l’air », a rappelé l’un d’eux. Pour dire que le Sirama reste en difficulté car ces ministres ont échoué dans leur mission, celle de trouver des solutions pour faire redémarrer dans les meilleures perspectives l’usine. Et le DG actuel est du même acabit. Le personnel craint que faire du neuf avec du vieux risque à nouveau de faire capoter le projet.

RA

 

Les commentaires sont fermées.