Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Du respect de l’Etat de droit

Du respect de l’Etat de droit

Que du vent après les récentes descentes présidentielles sur le terrain ! Tout le monde y va de son latin, montrant ses signes de pédantisme refoulé au fion fond de sa subconscience pour se faire enfin remarquer comme un génie sans avoir la moindre connaissance sur ce que l’on avance.

 L’Etat de droit devient le refrain du tube préféré des juristes occasionnels en mal de tribune sans le respecter avant pour autant puisqu’il n’est point du ressort de quiconque de donner son avis sur les affaires juridiques sans en avoir été chargé.

 L’Etat de droit tant prôné exige le respect de la présomption d’innocence pour ne jamais juger autrui avant la juge comme l’exige toute procédure judiciaire. Enfin, les infractions doivent faire l’objet de requête officielle dans un Etat de droit pour ne jamais condamner avant procès.

Parlant de délit en matière électorale dans ce cas fait partie des manœuvres de perturbations destinées à dévier le cours de l’histoire puisqu’il n’y aura sanction, si infraction aurait été si aucune  victime ne saisit la justice qui est la seule autorité habilitée à juger et condamner. La justice populaire n’est qu’une forme déguisée de soulèvement si l’on se réfère aux termes formes utilisés par certains juristes.

Ainsi, attendons voir la suite des évènements sans en influencer le cours dans l’intérêt général.

Manou

Les commentaires sont fermées.