Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Madagascar il y a 100 ans: terres propres à la culture dans la Grande Île (2)

(Suite et fin.)

La culture des marais, dont le sol devient après assèchement un terrain de culture de très bonne qualité, paraît devoir être celle de l’avenir.

Il y a donc lieu d’étudier le système de drains le plus favorable, afin d’éviter autant que possible l’inondation des terrains au moment des crues. Le service de colonisation de la Grande Île établit à l’heure actuelle un intéressant projet de drainage concernant tous les marais de la station de l’Ivoloina. Nous ne doutons pas que les colons n’y trouvent de précieuses indications dont ils pourront faire leur profit.

Faits divers

Le Journal de Madagascar du 11 mai dernier a publié, sous la rubrique « Tribune libre », une communication d’un étranger, M. Gabriel, qu’il donne dit-il sous la responsabilité de son auteur. Cette communication qui essaie en vain d’être méchante se réfère à une question de pompes funèbres à laquelle l’auteur a cru devoir mêler Rabelais et la Fontaine. Il aurait beaucoup mieux fait à mon sens d’écrire dans sa langue maternelle, c’eût été sans doute un peu moins rococo. Que notre confrère le Journal de Madagascar publie sous la responsabilité de ses collaborateurs occasionnels, rien de mieux, mais qu’il les prie au moins d’écrire en français.

Raphia pour l’agriculture

Une certaine quantité de raphia de Madagascar, disponible par suite de l’armistice, est mise à la disposition des groupements agricoles, aux conditions suivantes : 2 francs le kilo sur wagon Marseille, pour tout tonnage égal ou supérieur à 5 000 kilos, 2 fr. 10 le kilo pour 1 000 à 5 000 kilos. Il ne sera pas fait de cession pour des quantités inférieures à 1 000 kilos. Les demandes seront établies en double exemplaire et adressées au directeur des services agricoles, à Marseille.

Un modèle de demande a été communiqué à chaque maire du département, où les intéressés pourront en prendre connaissance.

Avis aux voyageurs

Les mesures de prophylaxie sur le T. C. E., dans les gares de Tamatave et de Tananarive, auxquelles les voyageurs devaient se conformer, sont supprimées depuis le 8 mai.

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

 

Les commentaires sont fermées.