Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Eco Brèves

Une nouvelle étude de la Banque mondiale intitulée « Groundswell : Se préparer aux migrations climatiques internes », analyse ce phénomène récent et ses effets à l’horizon 2050, en se penchant sur trois régions du monde : l’Afrique subsaharienne, l’Asie du sud et l’Amérique latine. Pour l’institution, si l’on n’agit pas de toute urgence contre le changement climatique et pour le développement, ces régions pourront être globalement confrontées à la présence de plus de 140 millions de migrants climatiques internes, d’ici 2050. Des habitants forcés de se déplacer en raison des sécheresses, des mauvaises récoltes, de l’élévation du niveau de la mer et de l’aggravation des ondes de tempêtes

Les commentaires sont fermées.