Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Assistants parlementaires: le Kmf/Cnoe mise sur leur compétence

Assistants parlementaires: le Kmf/Cnoe mise sur leur compétence

A défaut de bons députés, le KMF/Cnoe sollicite les assistants et conseillers parlementaires. Ces derniers devraient pallier les manquements des députés qui n’ont pas forcément les compétences requises en matière de législation.

« Les députés « incompétents » peuvent toujours faire appel à leurs assistants et conseillers parlementaires », a indiqué hier le président du KMF/Cnoe, Andoniaina Andriamalazaray. Pour cela, les assistants parlementaires devraient être pluridisciplinaires. « Certains pourraient être des juristes, des économistes, des sociologues ou autres », a-t-il souligné. Ils pourront ainsi agir à la place du député défaillant qui ne sera qu’à titre représentatif au sein du Parlement au moment où l’on propose des lois. « Les députés ne sont pas obligés de tout savoir, malgré que certaines compétences soient requises pour le poste et c’est pour cela qu’ils ont besoin d’assistants parlementaires », a indiqué le numéro du KMF/Cnoe.

Lors de la dernière législature, un simple député a pu avoir 9 assistants parlementaires et  conseillers, contre 12 pour le président de l’Assemblée nationale, 10 pour les vice-présidents et rapporteurs généraux et 7 pour les questeurs.

Vu que le pays entre dans la phase préélectorale, le KMF/Cnoe est en pleins préparatifs pour les observations électorales. « Comme à chaque élection, nous serons présent dans les 119 districts de toute l’île », a fait savoir Andoniaina Andriamalazaray. Cependant, le nombre total d’observateurs n’a encore pu être comptabilisé.

Quoi qu’il en soit, le KMF/Cnoe a déjà constaté plusieurs irrégularités depuis le début de la campagne. Le président de l’organe cite ainsi le non respect de la neutralité de l’Administration, la campagne avant l’heure ou encore les affichages électoraux non règlementés.

 

T.N

Les commentaires sont fermées.