Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Il faut fermer les robinets

Il faut fermer les robinets

Les effets devraient être forcément positifs et ressentis par la population, sinon à quoi bon. D’ailleurs, c’est la philosophie et la perspective de l’Exécutif en procédant aux coupes budgétaires à tous les niveaux. Il est vraiment temps et dès maintenant.

Sans conteste, tout le monde partage cette même opinion que les institutions étatiques sont budgétivores.  Les bailleurs de fonds n’ont pas du tout tort à ce sujet et n’ont cesse dans ce sens de recommander l’Etat à améliorer les finances publiques. En d’autre terme, de réduire voire supprimer les dépenses inutiles en faveur des axes jugées prioritaires pour chaque ministère par exemple et conformément au programme du président de la République par rapport à l’IEM.

Les régimes précédant, sous la pression des instances internationales, dit-on souvent, se sont attelés à réduire les dépenses publiques, parfois excessives, mais ne sont pas arrivés à mettre fin à la gabegie. Alors qu’ils se sont engagés à fermer les robinets, derrière les coulisses, certains se croient au pays de cocagne en s’en mettant plein la poche. Les détournements de derniers publics dont les sommes sont toujours faramineuses, qui ont donné mauvaise réputation au régime HVM, en témoignent. Sauf que tôt ou tard, il faut s’attendre à ce qu’on a plus la mainmise pour faire tourner en notre faveur la roue de la fortune.

Prochainement, le terme budgétivore ne se conjugue plus avec les institutions de l’Etat. En fait, durant une semaine, l’Exécutif a passe au crible la  Loi de finances rectificatives et au bout du compte, il a réussi à mettre à gauche plus de 48 milliards d’ariary.  C’est énorme pour ceux qui ne savent pas compte, selon les Malgaches.

Non seulement, la baisse des dépenses publiques limite le déficit, mais redresse aussi l’économie nationale pour un réel développement tangible attendu par la population.

RA

 

 

 

Les commentaires sont fermées.