Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Lutte: les tickets olympiques comme défis

Candidat unique à sa propre succession, Mamitiana Raveloson est élu pour un troisième mandat de quatre ans (2019-2022), à la tête de la Fédération malgache des luttes associées (FMLA) hier, lors de l’Assemblée générale élective (AGE) de la fédération à Majunga. Il a remporté l’élection avec 100% des voix, soit quatre ligues régionales sur quatre à savoir Boeny, Analamanga, Ihorombe et Atsinana. La ligue de Haute Matsiatra, n’ayant pas pu organiser son championnat, n’a pas pu participer au scrutin.

Nouveau mandat et nouveau défi donc pour Mamitiana Raveloson et son équipe. « Nous allons essayer de rééditer notre exploit de 2012 à Londres et de viser une large participation aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020. C’est faisable. Les jeunes ne seront pas en reste, car nous allons également tenter de gagner le ticket olympique lors des Jeux de Dakar en 2020. Histoire de réécrire l’histoire de la lutte malgache », a déclaré Mamitiana Raveloson.

En 2012 aux Jeux olympiques de Londres Il, Josiane Patricia Soloniaina Andrianirinamalala chez les moins de 72 kg dames, a représenté la lutte malgache.

Pour atteindre ces objectifs, la fédération va renforcer les formations des athlètes et des techniciens. Elle essayera également de trouver des moyens pour participer aux différentes compétitions internationales. La promotion de la lutte traditionnelle à laquelle Madagascar excelle, sera également au programme.

Soafara Pharlin

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique