Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Un coup de balai s’impose

Un coup de balai s’impose

Les jeux sont faits. La campagne des législatives a démarré depuis quelques jours dans tous les districts de Madagascar, avec une particularité commune dans le choix de tuteur pour la majorité.

Les uns après les autres, les postulants aux fauteuils de Tsimbazaza revendiquent la reconnaissance du Président. Dans le temps, cet état d’esprit a déjà été à l’origine de fortes divergences  et des litiges dans les rangs des candidats en lice pour les prochaines législatives. Mais maintenant, tout le monde surtout les protagonistes issus d’un même groupe fait comme si de rien n’était.

Passant outre le bon sens, en effet, des candidats se sont arrogé le parrainage de l’écurie du chef de l’Etat sans  en avoir reçu la bénédiction depuis les préparatifs de ces élections, risquant tout simplement l’usurpation de titre en toute connaissance de cause. La situation ne préoccupe aucunement la personnalité politique usurpée qui ne veut s’abaisser à des discussions oiseuses.

L’intérêt public passe avant tout calcul politique pour ce Grand homme qui est en train de bouleverser  le paysage politique archaïque actuel. Pour lui, l’assainissement est inéluctable et la séparation du bon grain de l’ivraie, a été déjà déclenchée dans différents domaines.

Des personnalités usant de la politique pour échapper à leur conscience, se retrouvent actuellement à la case départ pour répondre de leurs actes. Les forces spéciales de l’armée illustrent leur sens du devoir dans la protection des personnes et des biens dans les fins fonds de la brousse. Elles traquent les ennemis publics réfugiés sous un parapluie de corruption depuis des années. Elles comptent également restaurer, dans la même occasion, le quotidien des honnêtes citoyens.

Coups de vent et coups de balai donc pour séparer à temps les ivraies.

Manou

 

Les commentaires sont fermées.