Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

iRenala: le débit du réseau passe la barre des 1Go

iRenala: le débit du réseau passe la barre des 1Go

Le débit d’iRenala, le réseau national des universités et instituts supérieurs de Madagascar lancé en 2012, passe la barre des 1Go depuis hier. Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique (Mesupres) et Telma ont signé hier, au NOC Telma Analakely, le protocole d’accord y afférant dans une perspective d’amélioration de l’éducation numérique à Madagascar. Ce genre d’initiative conforte une fois de plus le potentiel de l’internet haut débit pour la Grande île qui dispose de la connexion la plus rapide du continent africain.

Ainsi, avec plus de 100 Mo d’usage pour chacune d’elle, les six grandes universités de Madagascar et quelques institutions et centres de recherches universitaires disposent depuis hier d’un total de plus de 1 Go de débit pour l’internet haut débit. Telma apporte de ce fait le meilleur de sa technologie pour servir le développement de l’éducation numérique. Une initiative qui s’inscrit d’ailleurs dans l’engagement numéro 5 de l’Initiative pour l’émergence de Madagascar (IEM) pour le développement inclusif et rapide de Madagascar : « L’éducation de qualité pour tous ».

« Nous voulons montrer qu’aujourd’hui nous n’avons plus de barrière technologique à Madagascar. Nous avons le savoir-faire, les technologies et nous sommes classés numéro 1 en Afrique en termes de qualité d’internet. Il faut que nos forces vives, nos leaders de demain aient la chance d’accéder au meilleur niveau de formation et ensuite apportent ce savoir dans l’administration et dans les entreprises », a déclaré Patrick Pisal Hamida, administrateur directeur général de Telma, à cette occasion.

iRenala et le LMD

Le développement du réseau iRenala offre des opportunités au monde universitaire en matière de diversification des ressources et des possibilités d’enseignement. « En effet, l’outil mis à disposition des universités et des centres de recherche est nécessaire à la mise à niveau de la digitalisation du système LMD pour que l’enseignement supérieur se mette aux normes de la mondialisation », a indiqué pour sa part Madeleine Félicitée Rejo-Fienena, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Souvent, les étudiants, les chercheurs et les enseignants souffrent de la fracture numérique. L’accès aux ressources numériques est au mieux limité et au pire impossible. Le réseau iRenala facilite grandement l’échange de données et la mise en place de nouvelles formations à distance. Cette même expérience peut être dupliquée dans les domaines de la santé et de la sécurité.

Arh.

Les commentaires sont fermées.