Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Campagne électorale: absence de débat de fond

Campagne électorale: absence de débat de fond

La campagne pour les législatives a donné plus de place à la complaisance qu’à des vrais débats. Les électeurs sont réduits à des simples spectateurs.

Construire des infrastructures, veiller au bien être de la population…autant de promesses de propagande qui n’ont rien à avoir vraiment avec le rôle principal des députés, mais juste faites pour appâter et épater les électeurs. Que ce soit en province ou dans la capitale, la démagogie gagne du terrain.

Les députés seront élus pour élaborer des lois sur le développement du pays, mais non pas à revendiquer la mission de l’Exécutif tout en promettant monts et merveilles à la population crédule. Cette campagne électorale est à côté de la plaque.

Incroyable mais vrai, les candidats ne touchent même pas un mot sur un éventuel changement de la Constitution, la suppression du Sénat, la proposition de lois, la Loi de finances en cours d’élaboration au niveau de la Présidence, ni moins sur la réforme de l’immunité parlementaire. Autant de sujets qui devaient faire l’objet d’un vif débat entre les candidats, mais à la place, ils préfèrent bâtir des écoles, construire des routes…

Tous les moyens sont bons !

Décidément les candidats rivalisent d’ingéniosité dans leur quête de popularité. « Qu’est-ce qu’il ne faut pas faire pour être élu ? », est la réaction de la majorité des internautes en voyant un candidat aux législatives à Fianarantsoa, lavant les pieds des raimandreny de cette localité pour se faire pardonner de ne pas avoir été là pour ces électeurs. En fait, la personnalité en question a été, en effet, déjà élue dans la capitale Betsileo avant d’être nommé à l’extérieur comme consul général.

Même si, à priori, dans la coutume locale, le geste prend tout son sens comme signe de respect, il n’en demeure pas moins qu’il provoque à la fois la colère et  l’indignation. Il est même devenu la risée des internautes, ainsi que des citoyens en général. Beaucoup estiment qu’il s’agit d’une démarche visant à amadouer les électeurs en cette période de campagne. Le paraître.

Quoi qu’il en soit,  il n’est pas la seule personnalité à avoir choisi de se faire remarquer de la sorte. Des candidats choisissent même de se rendre aux côtés des « nettoyeurs de vêtements » en s’adonnant parfois à des spectacles parfois burlesques. A cela s’ajoutent les actions sociales qui transforment la campagne en une sorte d’œuvre caritative généralisée.

J.P

Les commentaires sont fermées.