Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Santé-Epilepsie:le taux de fréquentation des CSB en hausse

Santé-Epilepsie:le taux de fréquentation des CSB en hausse

Sous l’initiative de l’association internationale « Humanité et inclusion (HI) », depuis 2017, le projet « Anjaratsara », destiné à prendre en charge et intégrer au sein de la société et de la communauté les personnes épileptiques à Madagascar, est effectif dans le district de Fenoarivo Est, région Analanjirofo, ainsi qu’au niveau de trois districts de la région Boeny.

« Suite aux sensibilisations effectuées par les agents communautaires au niveau des deux régions, le taux de fréquentation des Centres de santé pour les cas d’épilepsie et de troubles de la santé mentale est en hausse », selon le coordinateur des projets santé au sein de l’HI, Robson Herilala, joint au téléphone hier.

En effet, sur les 93 patients consultés par les médecins des Centres de santé de base (CSB) des régions d’intervention du projet, 86,2% sont confirmés épileptiques après avoir effectué un électroencéphalogramme (EEG). De ce fait, le renforcement des pratiques des responsables et l’approvisionnement en médicaments antiépileptiques, ont été améliorés.

Appui économique

Grâce au Mécanisme d’accompagnement social personnalisé (Masp), qui est initié dans le cadre du projet « Anjaratsara », non seulement un soutien psychosocial aux personnes épileptiques est accordé, mais également un fonds à titre d’appui économique afin d’améliorer leurs revenus familiaux leur est octroyé.

« Le Masp permet aux bénéficiaires d’améliorer leur revenu pour qu’ils puissent subvenir à leurs frais médicaux relatifs à leur maladie, même après la fin du projet », a indiqué le coordinateur des projets de l’HI.

Depuis la mise en place de ce mécanisme en août 2018, à Analanjirofo et Boeny, 108 personnes ont bénéficié d’une subvention pour l’achat de leurs médicaments et 110 autres ont pu également améliorer leurs activités professionnelles. A noter que prévu pour une durée de trois ans, le projet « Anjaratsara » touche à sa fin cette année.

Sera R.

 

Les commentaires sont fermées.