Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Pétanque: Claude Azema manque à ses engagements

Pétanque: Claude Azema manque à ses engagements

L’actuel président de la Fédération internationale de pétanque et de jeu provençal (FIPJP), Claude Azema, a annoncé qu’il ne briguera pas un autre mandat l’année prochaine. Mais la manière dont il traite certaines fédérations nationales, dont celle de Madagascar, démontre qu’il prépare le terrain.

Lors de sa dernière sortie médiatique, le président de la Fédération malgache de pétanque (FMP) a dénoncé les agissements douteux de Claude Azema dans le traitement du cas malgache, dont, entre autres, la divulgation d’informations professionnelles à d’autres entités non-concernées et la marginalisation du ministère de la Jeunesse et des sports (MJS).

Pour lui, les attaques personnelles perpétrées à son encontre par l’actuel président de la FIPJP n’ont pour but que de l’éliminer de son poste de président de la fédération pour qu’il ne puisse pas voter lors de la prochaine assemblée générale élective de l’instance internationale à cause de son appartenance au groupe de Rabat, qui rassemble les fédérations contre Claude Azema.

Et force est de constater que ces hypothèses tiennent la route d’après les informations recueillies. Pour cause, jusqu’à preuve du contraire, le président du FIPJP n’a jamais informé le MJS de la situation de la FMP malgré la demande effectuée par ce dernier. Pourtant, il est très actif lorsqu’il s’agit de discréditer la FMP auprès de tierces personnes telles que les journalistes et les responsables de ligues.

Un parfum de manipulation qui ne dit pas son nom d’autant plus qu’il n’a pas attendu le verdict du Conseil de discipline auquel est invité à comparaitre le président de la FMP pour porter un jugement. Même le MJS et le Comité olympique malgache préfèrent attendre l’issue de ce Conseil de discipline avant de se prononcer.

De mèches ?

L’instrumentalisation de certaines ligues est une chose, mais de là à induire en erreur le MJS, il y en a qui va trop loin. C’est le cas des responsables des ligues d’Analamanga et d’Itasy qui ont annoncé au ministre de la Jeunesse et des sports qu’avec la convocation en conseil de discipline du président de la FMP, Madagascar sera banni de toutes les compétitions internationales dans le but d’amener le ministre à prendre une décision à l’encontre de la FMP.

Dans le respect des textes en vigueur, le MJS n’est pas tombé dans le piège et préfère respecter les textes en vigueur. D’ailleurs, en cas de défaillance de son président, la FMP a une structure légalement constituée et pourra convoquer une assemblée générale extraordinaire si besoin est.

Naisa

Les commentaires sont fermées.