Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Destitution de Rivo Rakotovao: des sénateurs HVM réclament une session extraordinaire

Destitution de Rivo Rakotovao: des sénateurs HVM réclament une session extraordinaire

Comme il fallait s’y attendre, le parti HVM est en route vers l’implosion. Des sénateurs issus de cette formation réclament en effet une session extraordinaire pour destituer le président du Senat actuel, Rivo Rakotovao.

Une affaire interne. C’est le principal argument avancé par une partie des sénateurs qui se sont rencontrés hier pour motiver leur objectif, notamment la destitution de l’actuel numéro deux de l’Etat, Rivo Rakotovao. Chuchotée ces derniers temps, l’information est maintenant officielle. Des sénateurs HVM tels que Roger Kolo, Riana Andriamandavy VII, Berthin Andriamihaingo, ou encore Andriambololona Mananjara n’ont pas caché leur intention de chasser Rivo Rakotovao de son siège. Pour ce faire, ils réclament la tenue d’une session extraordinaire

«Le Président du sénat n’a pas la capacité d’écoute il devrait nous écouter. Ce n’est pas le cas», a fait savoir le sénateur Berthin Andriamihaingo au micro d’une station télévisée. «Nous constatons qu’il y a quelque chose qui cloche au sein de cette institution, il devrait y avoir un changement», ajoute son collègue Roger Kolo qui table sur une session extraordinaire de la Chambre haute, avant le début de la campagne pour les législatives, afin de statuer sur la question en se référant à l’article 76 de la Loi fondamentale.

En attente du gouvernement

Cette disposition indique, en effet, que «L’Assemblée nationale est réunie en session extraordinaire, sur un ordre du jour déterminé, par décret du Président de la République pris en Conseil des ministres, soit à l’initiative du Premier ministre, soit à la demande de la majorité absolue des membres composant l’Assemblée nationale». Une disposition qui s’applique d’ailleurs aussi à la Chambre haute.

L’alinéa 3 de l’article 84 de la Constitution dispose, par la même occasion, qu’«Il (le Sénat) peut être également réuni en session spéciale sur convocation du Gouvernement» et que «Son ordre du jour est alors limitativement fixé par le décret de convocation pris en Conseil des ministres». Sur ce, les sénateurs HVM invitent l’Exécutif à convoquer une session extraordinaire qui permettra de statuer sur le cas du président de cette institution une bonne fois pour toutes.

Dans le microcosme politique, cette initiative n’est, pourtant, pas une surprise. L’avènement d’un nouveau régime a, en effet, changé la donne sur l’échiquier politique, car la défaite de l’ancien parti présidentiel a porté un sérieux coup au sein d’une formation déjà en mal de popularité. La présence de certaines personnalités, dont la cote de popularité ne semble pas non plus au plus haut point, pourrait toutefois inquiéter l’opinion publique par rapport à cette démarche.

 

J.P

Les commentaires sont fermées.