Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Pétanque: la fédération malgache répond à la fédération internationale

Pétanque: la fédération malgache répond à la fédération internationale

Rien ne va plus entre la Fédération malgache de pétanque (FMP) et la Fédération internationale de pétanque (Fip) ! La première accuse la seconde de manipulation en révélant des informations dites confidentielles.

Le feuilleton n’est pas près de se terminer ! Pour la première fois, conduite par son président Béryl Razafindrainiony, la FMP a décidé de donner sa version des faits face aux diverses «accusations» qui pèsent sur elle, dont celles de la Fip.

Lors d’une conférence à l’Académie nationale des sports à Ampefiloha, en marge de la deuxième étape de la joute nationale, samedi dernier, le président de la FMP a visé directement le président de la Fip en le désignant comme l’instigateur de la divulgation de documents considérés comme «confidentiels».

«Notre crainte est justifiée! Il y a de la manipulation autour de cette affaire. Si des documents confidentiels sont sortis sur les réseaux sociaux et dans la presse, c’est qu’il y a des manipulateurs. La règle de confidentialité n’a pas été respectée. Pourtant, c’est universellement reconnue», a-t-il regretté avant de confier que «c’est le président de la Fip qui diffuse les dossiers par l’intermédiaire de l’AS pétanque gasy et autres».

« De ce fait, nous lui avons demandé à quel titre et en vertu de quelle règle il ose envoyer ces documents, en correspondance privée, à de tierces personnes non concernées. Il n’a jamais répondu», a-t-il souligné.

En effet, selon encore le président de la FMP, le président de la Fip n’a jamais mis en copie le ministère de la Jeunesse et des sports (MJS) lors de la communication desdits documents alors qu’il l’a fait avec d’autres entités sans statut juridique.

Pour lui, le numéro un de la Fip a violé les articles 3 et 1 alinéa 1, 2 et 3 du statut de l’instance internationale en se comportant comme un fomentateur de trouble au sein de la FMP en propageant des dossiers secrets dans le but de discréditer la FMP.

Incompétente

Le «secret dévoilé» comporte entre autres les rackets des joueurs ainsi que la condamnation par la Fip de la FMP comme responsable de trafic de double licence et de mutation illégale. En un mot, Béryl Razafindrainiony se dit prêt à affronter le conseil de discipline dans la limite de ses compétences et clame son innocence.

Selon lui, les accusations portées par la Fip contre la FMP relèvent du délit du droit commun. Ce qui n’est pas de la compétence de la Fip de par son statut, mais plutôt celle de la justice. «Dans ce cas, la fédération internationale n’a pas le pouvoir de sanctionner», a-t-il justifié.

«Puis même si la fédération internationale a des preuves de leurs accusations, qu’elle este en justice les responsables. Ainsi, la présomption de culpabilité n’est pas de mise, mais plutôt la présomption d’innocence», a-t-il soutenu.

En tout cas, il a annoncé sa présence le 1er mai devant le conseil de discipline de la Fip malgré l’absence d’une convocation en bonne et due forme. Mais, il émet quand même un sérieux doute sur l’impartialité de cette instance où siège également le président de la Fip.

 

Naisa

Les commentaires sont fermées.