Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Volontariat: les jeunes de la diaspora sollicités

Volontariat: les jeunes de la diaspora sollicités

L’Etat invite les jeunes de la diaspora à s’impliquer davantage dans le processus de développement du pays, à travers un programme de volontariat.

Mobilisation. C’est à travers le programme «Loharano» traduit littéralement par source, que le Gouvernement, par le biais du ministère des Affaires étrangères, lance un appel à l’endroit des jeunes volontaires de la diaspora. Une démarche motivée, selon le ministre des Affaires étrangères, Naina Andriantsitohaina, par la volonté de l’Etat de faire participer la diaspora notamment, la jeunesse à l’émergence du pays.

D’ailleurs, selon les explications, l’initiative vise à renforcer, d’une part, l’espace d’échange et de communication entre la diaspora et l’Etat et d’autre part, servir de pont et d’interface entre la diaspora et leur compatriote.

A entendre les explications de la Directrice générale en charge de la coordination du partenariat pour le développement, Lanto Rahajarizafy, ce programme consiste à choisir, d’abord, quinze jeunes volontaires parmi l’ensemble des candidatures reçues des résidents dans des pays tels que la France, la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg, la Suisse, les Etats-Unis ainsi que le Canada.

Par la suite, ses jeunes passeront un séjour de trois mois à Madagascar dans le dessein de partager leurs expériences et leurs centres d’intérêt au service du développement du pays et des communautés rurales en particulier. Le programme se tiendra entre juillet et septembre de cette année et le ministère de la Communication et la culture ainsi que l’Organisation internationale pour la migration (OIM), accompagneront cette initiative.

Contribution

A en croire les explications de Daniel Silva y Poveda, représentant de l’OIM à Madagascar, les jeunes de la diaspora constituent un bassin de savoirs, d’expériences, de talents que Madagascar aurait tout avantage à mobiliser et qu’ils peuvent réellement contribuer au développement de la Grande ile.

«Nous avons vu ces dernières années la volonté du Gouvernement malagasy à structurer les dispositifs en vue d’accompagner la contribution de la diaspora à Madagascar et nous sommes heureux de pouvoir l’épauler dans ce programme», a-t-il plaidé.

Il ajoute, du reste, que ces quinze volontaires de la diaspora vont travailler sur différents domaines d’activité tels que le renforcement de capacité, l’informatique, les infrastructures rurales, l’agriculture ou encore l’élevage. «Il s’agit d’un programme flexible pour s’adapter autant que possible aux besoins de la communauté rurale, mais également à l’intérêt des volontaires», a-t-il conclu.

J.P

Les commentaires sont fermées.