Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Lutte contre l’insécurité: l’Etat poursuit son offensive

Lutte contre l’insécurité: l’Etat poursuit son offensive

Le Gouvernement multiplie les descentes sur terrain afin de lutter contre l’insécurité.

La croisade contre l’insécurité continue. Le gouvernement poursuit ses descentes dans les zones rouges. Dernièrement, trois districts de la région Amoron’i Mania, à savoir, Manandriana, Ambatofinandrahana et Ambositra, ont fait l’objet d’une visite de la délégation conduite par le premier ministre Christian Ntsay. Une réunion avec les membres de l’Organe mixte de conception (OMC), dirigée par le chef du Gouvernement, a eu lieu. Et, à cette occasion, le numéro un de Mahazoarivo a rappelé que la lutte contre l’insécurité est un combat auquel tout le monde doit participer.

« L’Etat s’active déjà dans la mise en place d’une stratégie pérenne en matière de lutte contre l’insécurité. Il est vrai qu’en ma qualité de chef du Gouvernement, ma responsabilité est de diriger l’exécution de cette tâche. Cependant, nous ne pouvons pas mener seuls cette mission, raison pour laquelle je vous incite à assumer votre part de responsabilité dans l’atteinte de cet objectif commun qu’est d’éradiquer les actes de banditisme », a-t-il déclaré vendredi à Ambositra.

Le chef de l’Exécutif a par ailleurs noté que le contrat-programme à l’endroit des membres du Gouvernement, concerne également les autres responsables étatiques, à savoir les préfets et chefs de district.  Il a souligné, à cet effet, qu’il est important que ces derniers fassent tout leur possible pour faire baisser le taux d’insécurité, un objectif fixé dans le Programme général de l’Etat. Le secrétaire d’Etat à la Gendarmerie, le général Richard Ravalomanana et le ministre de l’Intérieur Tianarivelo Razafimahefa ont accompagné le premier ministre durant ces descentes sur terrain.

Sans distinction

Christian Ntsay a été ainsi particulièrement ferme à l’égard de tous ceux qui pourraient encore tenter de collaborer avec les réseaux de malfaiteurs, en indiquant que le Gouvernement ne tolérera point cette forme de corruption.

« Nous n’allons pas épargner quiconque impliqué dans des affaires de corruption, quels que soient leur rang et responsabilité. Les récentes arrestations d’éléments des forces de l’ordre, d’élus et d’autres responsables étatiques en témoignent », a-t-il souligné.

Cette descente intervient quelques jours après la réunion du Groupe de dialogue stratégique (GDS) organisée avec les partenaires technique et financiers de Madagascar. Une rencontre durant laquelle ces partenaires de la Grande île ont salué les efforts entamés par le gouvernement dans la lutte contre l’insécurité.

Tsilaviny Randriamanga

Les commentaires sont fermées.