Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Obligation de résultats: les ministres face à des exigences drastiques

Obligation de résultats: les ministres face à des exigences drastiques

L’évaluation à mi-parcours des membres du Gouvernement aura lieu en juillet. En attendant, ils doivent faire leur preuve et faire face  aux exigences liées au contexte actuel.

Une communication verbale relative à la présentation de la lettre de mandat de chaque membre du Gouvernement a été faite lors de la rencontre hebdomadaire mercredi dernier. C’est ce qu’a annoncé le ministère de la Communication et de la culture hier.

 A la lecture de la missive, chaque membre du team Christian Ntsay doit accomplir son mandat, qui se présente sous forme de contrat-programme, pour concrétiser la vision du président de la République.

Dans cette optique, les exigences gouvernementales portent autour des résultats, des performances, d’efficacités, d’efficiences ou encore de la transparence.  « Le président de la République s’attend ainsi à ce que les membres du Gouvernement contribuent à la réalisation des promesses dans les secteurs et domaines de leur département ministériel respectif », ajoute la communication émanant de la porte-parole du Gouvernement.

« L’Etat, sous le leadership du Président de la République, s’est engagé à atteindre ses objectifs avec un maximum d’impacts positifs en faveur de la population dans un délai le plus court possible », détaille le communiqué du ministère de la Communication et de la culture.

Du concret

Lors de la présentation du Gouvernement, le 24 janvier dernier à Iavoloha, le président de la République avait déjà mis le tempo en martelant que  «nous travaillons vite et avançons rapidement» et « la population est impatiente de voir le développement que nous allons apporter ».

Sur ce, la missive d’hier ajoute que la population est en droit d’attendre à ce que les ministres tiennent leurs engagements et que le président de la République exige des résultats concrets en faveur des concitoyens. A ce titre, les membres du Gouvernement doivent faire l’objet d’un suivi tous les trente jours, auprès de leur supérieur hiérarchique ainsi qu’auprès du Chef de l’Etat.

A cela s’ajoutent également l’exigence de rigueur pour que chaque membre du Gouvernement assure de façon efficiente la gestion budgétaire et financière de leur département ministériel.

J.P

Les commentaires sont fermées.