Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Jeux des Iles se l’Océan Indien: l’athlétisme malgache affiche son ambition

Jeux des Iles se l’Océan Indien: l’athlétisme malgache affiche son ambition

 

L’athlétisme est la discipline dans laquelle Madagascar peut faire la différence aux Jeux des îles de l’océan Indien (JIOI). Les précédentes éditions en témoignent. Dès sa première participation à l’île Maurice en 1985, la Grande île a glané le maximum de médailles et caracolé en haut du classement.

En 2015 à La Réunion, les athlètes malgaches ont engrangé 16 médailles d’or sur les 36 obtenues. La moisson était plus riche aux Seychelles en 2011 avec 20 ors sur les 34 acquis et à Madagascar en 2007 (23 titres). Seule la première place de l’édition mauricienne de 2003 a échappé à l’athlétisme malgache.

Plus de quota

En vue de cette dixième édition des Jeux prévue du 18 au 29 juillet à l’île Maurice, l’athlétisme malgache veut confirmer son hégémonie. «Nous allons essayer de donner le meilleur de nous-mêmes pour remporter le maximum de médailles sur les 46 titres en jeu. Cela avec les mêmes, voire les meilleures conditions possibles par rapport aux  éditions précédentes. A domicile, en 2007, l’athlétisme a aligné 60 athlètes contre 53 aux Seychelles. Cette année, il faudra plus que les 35 athlètes en lice à La Réunion en 2015 pour émerger du lot», analyse Tsiry Manantena Rakotomalala, directeur technique national (DTN). «Plus de 30 athlètes seraient mieux pour atteindre l’objectif à l’île Maurice», conclut-il.

En attendant, la course aux minima continue sous la houlette des neuf techniciens, au stade d’Alarobia. Les 42 présélectionnés auront jusqu’aux 24, 25 et 26 mai prochain, date de la tenue du championnat de Madagascar toutes catégories, pour se singulariser.

 

Soafara Pharlin

 

Les commentaires sont fermées.