Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Revendications Seces Tana: une rencontre avec le ministre de tutelle ce jour

Revendications Seces Tana: une rencontre avec le ministre de tutelle ce jour

Les six sections du Syndicat des enseignants chercheurs et chercheurs enseignants de l’enseignement supérieur (Seces) vont rencontrer le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Rejo Fienana Félicitée, ce jour. C’est une occasion pour les syndicalistes, notamment ceux de la section Antananarivo, de mettre leurs revendications sur la table de discussions.

Les membres du Seces section Antananarivo n’ont pas encore obtenu gain de cause après trois semaines de suspension des activités pédagogiques et de recherche à l’université d’Antananarivo. Plus d’un aspire ainsi à ce qu’un terrain d’entente soit trouvé à la suite de la rencontre entre les enseignants membres des six sections du Seces et  le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique (Mesupres), Rejo Fienena Félicitée, programmée pour ce jour.

Le président du Seces Tana, Sammy Grégoire Ravelonirina, s’est toutefois montré pessimiste sur cette question. «Etant des gens de dialogue, nous apprécions l’initiative du Mesupres sur l’organisation de cette rencontre, qui constitue une opportunité pour échanger des informations. C’est pourquoi le Seces Antananarivo y enverra des représentants. Mais, nous sommes bel et bien conscients que la prise de décision sur nos revendications ne revient pas au niveau du ministère de tutelle», a-t-il fait valoir, hier, lors d’une conversation téléphonique.

La lutte se poursuit

A entendre le président du Seces Tana, le syndicat ne perd pas entièrement l’espoir d’avoir des suites favorables par rapport à ses requêtes à la suite de cette rencontre. Ainsi, les membres vont revenir sur le champ de bataille, en organisant ce jour une assemblée générale à Ankatso, pour renforcer davantage leur mouvement. «Dans ce sens, les enseignements et les travaux de recherche à l’université d’Antananarivo resteront suspendus jusqu’à nouvel ordre», a précisé  Sammy Grégoire Ravelonirina. Ce dernier a relancé le souhait des membres du Seces Tana de rencontrer directement le président de la République et le Premier ministre pour faire valoir leurs revendications.

 

Fahranarison

Les commentaires sont fermées.