Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Journée de la Francophonie: accent sur la jeunesse

Journée de la Francophonie: accent sur la jeunesse

« Outre cet espace culturel, la Francophonie est également la gardienne de valeurs telles que la paix, la démocratie, les droits de l’homme, le développement durable et la solidarité entre les peuples ». Cette déclaration est du Chef de la diplomatie malgache, Naina Andriantsitohaina, hier, lors de la célébration de la « Journée internationale de la Francophonie », à Anosy.

Au-delà du thème « En français… s’il vous plait », cette célébration  a été une occasion de mettre en avant le rôle de la jeunesse dans le processus de développement.

A l’instar d’autres partenaires internationaux, l’Etat compte en effet sur cette organisation  pour mettre en place un environnement permettant aux jeunes de jouer activement leur rôle.

 « Mettre la jeunesse au cœur d’un développement humain durable nous est actuellement primordial (…) », a plaidé le ministre. Dans cette optique, il a énuméré le programme national de l’Entrepreneuriat dit « Fihariana » du gouvernement qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Programme général de l’Etat par la création d’emplois, la promotion des femmes et des jeunes ainsi que  l’émergence de petites industries.

Appui de l’OIF

Présent sur les lieux, le Directeur du Bureau régionale de cette instance au niveau de l’océan Indien, Malik Sarr, s’est prononcé dans le même registre. « Aujourd’ hui, notre levier d’action, c’est deux segments, à savoir la femme et les jeunes. Nous les écoutons parce que les jeunes savent ce qu’ils veulent (…). Ici à Madagascar, nous ne faisons que les accompagner », a-t-il déclaré, face à la presse, en marge de la rencontre. Auparavant, il  a signalé qu’ « Aucune organisation au monde, aucune entreprise, aucun gouvernement, aucune entité étatique ne peut prospérer aujourd’hui sans tenir compte de la jeunesse ». En effet, ces temps-ci, la Francophonie appuie diverses initiatives permettant aux jeunes d’ouvrir des portes aux financements.

Des initiatives que le ministre des Affaires étrangères a reconnues lors de sa prise de parole. « A l’instar de Madagascar, chaque pays peut bénéficier du plein soutien et du partenariat de l’Organisation internationale de la Francophonie dans sa politique de développement et de réduction de la pauvreté. Un soutien qui se traduit entre autres par des politiques ciblées visant une meilleure adéquation entre l’éducation et l’emploi ou encore la promotion de l’entrepreneuriat chez les femmes et les jeunes », a-t-il d’ailleurs soutenu.

J.P

Les commentaires sont fermées.