Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Trafic d’armes: un militaire et trois civils arrêtés par la police

Trafic d’armes: un militaire et trois civils arrêtés par la police

Arrestation spectaculaire hier matin sur le parking d’une station-service à Soanierana. Un militaire et trois civils ont été embarqués par la police pour suspicion de trafic d’armes.

Hier, vers 9 heures, les éléments de l’Unité d’intervention rapide (Uir) de la police, à bord de leur véhicule, ont fait  une entrée impressionnante sur le parking d’une station-service à Soanierana. Sur  l’endroit se trouvait une Touareg noire, qu’ils auraient prise en filature depuis quelques heures. L’arrivée brusque des policiers a vite attiré les badauds qui se sont attroupés, intrigués par la scène de capture. Les policiers, certains en tenue civile, d’autres en uniforme, ont quadrillé le véhicule, les fusils prêts à être utilisés.

Un policier en tenue civile se tenait près des portières droites du véhicule, un pistolet à la main, les yeux braqués sur les occupants de la voiture. Un autre était déjà sur le côté latéral gauche, ordonnant au conducteur de s’exécuter. Les occupants de la voiture ont accompagné les policiers dans leur pick-up, sans opposer de résistance.

Trafic de munitions

Interrogé, le responsable de la communication de la police a indiqué qu’il est encore trop tôt pour se prononcer sur l’évènement d’hier. «L’enquête est en cours et nous ne pouvons pas encore donner des explications sur cette affaire pour l’instant», a-t-il indiqué. Toutefois, d’après des sources convergentes, l’arrestation d’hier entre dans le cadre du démantèlement d’un réseau de trafiquants d’armes et de munitions. Les occupants de la Touareg ont été embarqués pour enquête au niveau du Service central de la surveillance du territoire (ST). Selon des informations filtrées, parmi les personnes arrêtées figure un militaire qui serait le propriétaire du véhicule. Une information de source officieuse a également indiqué la saisie d’un lot de munitions que le même individu avait l’intention d’écouler, il y a quelque temps.

Ando Tsiresy

 

Les commentaires sont fermées.