Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Présidentielle 2018: 303 cas d’incidence électorale recensés

Présidentielle 2018: 303 cas d’incidence électorale recensés

Le Projet d’appui à la prévention et la gestion de conflits et violences potentiels liées aux élections à Madagascar (Pev Madagascar) a présenté hier, à Antsahavola, les résultats de ses activités de monitoring des médias relatives à la violence électorale durant la présidentielle de 2018.

La plateforme a recensé 303 cas de violence électorale dans les zones d’intervention du Pev Madagascar. «Les trois candidats favoris, notamment Hery Rajaonarimampianina, Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina, sont les premières victimes de ces cas, étant donné qu’ils ont été les plus exposés lors de la campagne électorale», a indiqué Mirana Rakotoarivelo du Pev Madagascar.

D’après elle, les incidents se sont traduits par des violences physiques, allant du vandalisme au décès, durant tout le processus électoral. «Des violences morales ont également été constatées, souvent relatées dans la presse écrite», a-t-elle souligné.

 «Le monitoring des médias a pour objectif de fournir des outils d’aide dans les prises de décision de ces acteurs et de promouvoir l’autorégulation auprès des professionnels des médias», précise la plateforme. A noter que le projet est financé par l’Union européenne et mené en étroite collaboration avec la Société civile, les forces de l’ordre, la Ceni et les médias.

Tahina Navalona

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique