Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Ankorondrano: la femme de ménage était de mèche avec des braqueurs

Un braquage à main armée a eu lieu à Ankorondrano dimanche dernier vers 7 heures. 5 millions d’ariary ont été dérobés. La femme de ménage est fortement impliquée dans le coup.

A l’issue des enquêtes, la police de la Brigade criminelle a convoqué quatre personnes dans cette affaire, dont  l’employée de la maison. Soumise à une enquête serrée, cette dernière a avoué son méfait, révélant son implication dans le braquage. En effet, la concernée était l’informatrice des malfaiteurs. Elle était au courant de tout ce qui se passe dans la maison, notamment les routines journalières. Sa connaissance de l’emploi du temps de son patron l’aurait amenée, après avoir formé la bande, à perpétrer l’attaque. Au nombre de quatre, les bandits sont venus avec deux armes de poing. Ils se sont tous facilement introduits dans la maison. Ils ont par la suite pris la poudre d’escampette après avoir fait main basse sur des bijoux en or, deux ordinateurs, des cellulaires et une somme de 5 millions d’ariary.

Outre la femme de ménage, sont également arrêtés celle qui l’a proposée au propriétaire de la maison attaquée, ainsi que deux hommes qui ne sont autres que le mari et le beau-frère de l’intermédiaire. L’on sait que les deux hommes ne sont pas à leur première implication dans une attaque à main armée. En réalité, l’enquête a permis d’établir qu’ils sont impliqués dans le braquage du restaurant Excotique Ivandry le mois dernier, durant lequel deux personnes ont perdu la vie.

Les deux autres auteurs principaux de l’attaque d’Ankorondrano restent en cavale.

ATs.

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique