Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Ambohimangakely: débrayage des camionneurs

Ambohimangakely: débrayage des camionneurs

A l’issue de son assemblée générale hier, à Ambohimangakely, l’association des transporteurs camionneurs a manifesté, à Ambohimangakely, contre le décret n° 98-782 du 16 septembre 1998, qui interdit la circulation de tous les produits forestiers durant la nuit.

Plus d’une vingtaine de poids lourds ont réclamé l’application l’arrêté interministériel  n° 26627/ 2016 du 13 décembre 2016, qui fixe la circulation des véhicules poids lourds dans la capitale et sa périphérie, de 9h à 11h, 13h à 16h et de 20h30 à 5h.

« Nous réclamons la main levée de la mise en fourrière du camion, effectuée par les forces de l’ordre dans la nuit du mardi. D’autant plus, le véhicule se trouvait déjà dans l’aire de stationnement quand on l’a intercepté et non pas en cours de route », selon le président national de l’Association des transporteurs camionneurs (ATC).

De souligner ensuite que les agissements des forces de l’ordre outrepassent les lois en vigueur, faisant ainsi allusion à l’arrêté interministériel.

« Que tous les ministères concernés trouvent rapidement des solutions sur cette affaire », a conclu le président national de l’ATC.

Nul n’est au-dessus de la loi

De son côté, le ministère de l’Environnement, par le biais de son directeur général des forêts (DGF), Solofoniaina Eric Olivier Rabenasolo, joint au téléphone, réitère que nul n’est au-dessus de la loi.

« Manifestation ou négociation ne signifient pas qu’on va permettre à tout conducteur d’enfreindre la loi. Que tout un chacun prenne et assume ses responsabilités dans cette affaire. Mais qu’on arrête de jeter la pierre au ministère de l’Environnement », a-t-il souligné.

Sera R.

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique