Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Le beurre et l’argent du beurre

Le beurre et l’argent du beurre

La réhabilitation de plusieurs rues de la capitale et des ses périphéries, avance. Sans conteste, les travaux provoquent des bouchons qui durent parfois un bon bout de temps. Ils causent des perturbations et des gênes à des moments non souhaités. Certains usagers de la route grommèlent, d’autres râlent et expriment le souhait de voir réaliser ces travaux la nuit ou le week-end. C’est faisable mais, des fois pour réussir, il faut obligatoirement faire des sacrifices ou encore consentir à abandonner des choses, ses propres intérêts. On ne fait pas d’omelette sans casser des œufs. Il faut faire un choix, il faut prendre une décision, tant il est difficile de satisfaire tout le monde.

Cela fait bientôt deux mois que le président de la République est arrivé à la tête du pays. Tout le monde attend beaucoup de lui, surtout la réalisation de ses promesses électorales et l’atteinte des objectifs de la Politique générale de l’Etat, conformément aux visions de l’Initiative pour l’émergence de Madagascar. C’est normal, c’est compréhensible mais, on n’en dira jamais assez, la refondation du pays est une affaire de tout un chacun. Il revient au président d’impulser et faciliter les démarches, mais tout le monde doit y mettre du sien afin d’arriver à des résultats.

Il est inutile de se demander comment notre pays est tombé si bas. Nous en sommes tous responsables. Ne dit-on pas que la critique est aisée, mais l’art est difficile ? Aussi, on ne peut pas avoir le beurre, l’argent du beurre et le sourire de la crémière. La morale de l’histoire : il faut s’armer de patience. Il faut retrousser les manches. Nous sommes dans une situation où tout le monde doit mettre l’épaule à la roue.

 

Mparany

Les commentaires sont fermées.