Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Madagascar il y a 100 ans: chambre consultative de Mananjary à Madagascar

La Chambre consultative de commerce, d’industrie et d’agriculture de Mananjary, dans sa dernière réunion, sous la présidence de M. Venot, a approuvé le plan de campagne du fokonolona pour l’année 1919, mais a demandé que le tronçon de 4 km 500 de la route de Tsiatosika, dont les études sont faites, soit entrepris le premier. Ainsi, on aura une voie praticable et, en tout temps, accessible aux véhicules. Le tracé présente peu de difficultés et presque pas de travaux d’art ; la défense ne sera donc pas élevée.

Il y aura lieu de bien choisir les bois employés pour la construction des ponts et de se servir de préférence de la pierre qui se trouve généralement à pied d’œuvre. La dépense sera naturellement plus grande et nécessitera une augmentation de crédit, mais il y a tout avantage à construire des ponts de pierre qui dureront longtemps alors qu’avec les ponts de bois la circulation se trouve interrompue chaque année par suite de leur mauvais état. La main-d’œuvre prestataire serait plus utilement employée à la tâche, les journées de prestation étant toujours gaspillées, à telle enseigne que depuis vingt-trois ans, avec ce système, le service routier est dans un état déplorable.

Le Courrier colonial

Le lait

Ce n’est pas de la farine de manioc que certains laitiers peu consciencieux ajoutent au lait, mais bien du jus de manioc qui se mélange mieux et ne dépose pas au fond du récipient comme le ferait la farine.

Ce n’est qu’à la cuisson que le lait épaissit et trahit le mélange.

Ces laitiers n’ont pas à se gêner puisqu’il n’existe sur le lait aucun contrôle.

L’état sanitaire

Malgré l’extrême propreté qui règne en ville, l’état sanitaire est des plus mauvais. On constate de nombreux cas de fièvre dus sans doute à la chaleur intolérable qui sévit en ce moment à Tamatave.

Une agréable visite

On dit que le croiseur anglais Yacinthe viendra nous visiter vers la fin du mois d’avril. On croit qu’il restera dans les eaux de Tamatave

5 à 6 jours. Pour recevoir dignement nos fidèles alliés, des artistes amateurs de la ville ont bien voulu prêter leurs concours.

Il y aura bal, concert, etc.

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

Les commentaires sont fermées.