Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Députation: le HVM absent de la course ?

Députation: le HVM absent de la course ?

Le parti de l’ancien président Hery Rajaonarimampianina est sur le point de tomber dans l’oubli. Aucun des candidats à la députation sous les couleurs du parti HVM ne s’est manifesté. Eclipse totale.

Plus qu’un nom. Le Hery vaovao ho an’i Madagasikara(HVM), parti de l’ancien régime Rajaonarimampianina, aurait finalement disparu de la scène politique. C’est du moins le constat fait, depuis la fin de la présidence de l’expert comptable. La situation actuelle atteste encore que le HVM n’est plus qu’un nom inscrit dans le registre des partis politiques au sein du ministère de l’Intérieur. En effet, aucun des candidatures aux législatives enregistrées jusqu’à hier, n’indique l’existence d’un candidat sous les couleurs du HVM.

Une grande première dans l’histoire puisque d’habitude, les partis ayant été à la tête du pouvoir, affichent toujours leur volonté de se repositionner sur l’échiquier politique, après leur défaite. C’est  le cas de l’Arema de Didier Ratsiraka ou l’UNDD du feu Albert Zafy. Ces deux partis, malgré que leurs fondateurs ne soient plus au pouvoir, ont confirmé leur participation aux législatives du 27 mai.

Ce qui n’est pas le cas du HVM dont certains membres du bureau national se sont présentés comme indépendants. Il s’agit notamment du Vice-président du HVM, Monique Rasoazananera qui se présente à Ambositra.

Même les députés qui ont autrefois formé le groupe parlementaire HVM, n’osent plus se présenter sous les couleurs de ce parti politique. La débâcle encaissée lors de la dernière présidentielle leur est encore reste en travers de la gorge. C’est pourquoi, certains d’entre eux ont décidé de créer un groupement politique appelé Vondron’ny tia tanindrazana(VTT).

Le premier qui a mentionné cette appellation, n’est autre que l’ex-député élu dans le district de Betroka, Nicolas Randrianasolo. Ce dernier qui est l’un des députés ayant quitté le rang du groupement politique Mapar pour soutenir le régime Rajaonarimampianina. Regroupant les alliés de l’ancien régime, le VTT a prévu présenter au moins 80 députés. Mais jusqu’à hier, ce n’est qu’un effet d’annonce.

Tsilaviny Randriamanga

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique