Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Députation: un candidat kidnappé

Députation: un candidat kidnappé

La situation sécuritaire dans le district de Tsaratanàna ne cesse de se détériorer. Un candidat aux élections législatives vient d’être kidnappé.

Les kidnappeurs dictent leur loi dans le district de Tsaratanàna. Pas plus tard que dans la soirée de dimanche, un autre cas d’enlèvement vient s’ajouter au tableau noir de cette série d’actes criminels. Cette fois-ci, la victime est un certain Bonzo. Trois individus armés ont enlevé ce candidat à la prochaine députation sous les couleurs du parti Mapar, aux alentours de 19 h 30.

Le rapt a eu lieu à Androfia, une localité se trouvant entre les communes de Befanoro et Bekapaika, à 8 ou 10 km du chef-lieu du district.

«Le candidat comptait se rendre à Tsaratanàna pour déposer sa candidature en compagnie d’une autre personne quand les trois individus les ont pris au dépourvu. Les bandits ont enlevé Bonzo. L’homme qui accompagnait le candidat a réussi à prendre la fuite et, sans attendre, celui-ci a donné l’alerte», a expliqué la source.

Sitôt alertés, les éléments du commissariat de Tsaratanàna et ceux de la Force d’intervention de la police de Mahajanga, ainsi que les éléments de la gendarmerie, ont engagé une battue. Malheureusement, les recherches se sont révélées infructueuses jusqu’ici.

Série d’enlèvements  

Il y a encore deux ou trois ans, Tsaratanàna (Le beau village), comme son nom l’indique, était encore une localité où il fait bon vivre. Maintenant, le district est tombé si bas dans le désordre à cause d’une bande de kidnappeurs qui y règne en maître. «Plus personne n’est à l’abri de l’insécurité ici. Les rues inspirent l’inquiétude. Des fois, les commanditaires donnent uniquement les descriptions des proies et leurs sbires exécutent aveuglement», a témoigné une fonctionnaire demeurant à Tsaratanàna.

Notons au passage qu’une dizaine de cas d’enlèvement y ont été recensés depuis 2018. Ce nouveau cas de kidnapping est survenu, alors que la petite Gabriella, 6 ans, enlevée il y a une semaine de cela, se trouve encore entre les mains de ses ravisseurs. Des éléments de renfort ont été dépêchés à Tsaratanàna mais les bandits continuent de narguer les forces de l’ordre.

Afin de mettre la main sur le dénommé Del ou Tersa, le chef présumé de la bande, une récompense de 2 millions d’ariary sera offerte à toute personne qui offrirait des informations fiables à son sujet.

 

Mparany

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique