Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Madagascar il y a 100 ans: joyeusetés coloniales (2)

 

(Suite et fin.)

Écœurés, ces honnêtes magistrats (il y en a encore) dévoilèrent la conspiration à M. Herriot qui démasque ses adversaires devant nos Pères conscrits et obtint, ce jour-là, un beau succès à la tribune du Sénat.

En même temps, les Lyonnais organisaient une grandiose manifestation en l’honneur de leur maire qui doit aux agissements de ses adversaires d’être plus populaire qu’il l’a jamais été dans sa ville.

C’est que les Lyonnais n’aiment guère que l’on touche à leur indépendance. Ils ne pardonneront pas à M. Augagneur d’avoir foncé sur leur maire avec la violence d’un zébu de Madagascar en fureur et ils se proposent bien de lui couper les cornes s’il ose de nouveau briguer leurs suffrages.

M.Augagneur était prévoyant quand il réclamait avec tant d’insistance une pension de retraite comme gouverneur général des colonies ; ce sera bientôt la seule consolation qui lui restera.

Chanteclair.

Le Courrier colonial

Exportations

Le paquebot Cordillère a embarqué dans notre port les marchandises suivantes pour Marseille : 6 792 kilos de mica, 582 kilos de vanille, 48 kilos de café en fèves, 16 kilos d’essence d’Ylang-Ylang, 5 361 kilos de pointes de cornes de bétail, 1 402 kilos de crin animal, 120 kilos de fécule d’arrow-root, 20 kilos d’essence vétiver, 166 kilos d’essence de géranium, 380 kilos d’essence de girofle, 740 kilos de rabanes, 1 166 kilos de farine de banane, 10 kilos de racines de sorindrano.

Par le vapeur Île de la Réunion du 24 février 1919.

  1. Pour la Réunion : saindoux 2 262, salaison de porc 3 880, salaison de bœuf 495, café en fèves 692, raphia 574, rabanes 5 605, riz entier 778 274, maïs en grains 119 439, pois du cap 4 334, pistaches 693. Total 916 248 k.
  2. Pour Marseille : billes d’ébène 75 000 k.

Le poisson

Les Malgaches marchands de poisson au Marché se refusent souvent à vendre le poisson au poids. Les acheteurs sont obligés pour obtenir satisfaction de les menacer de porter plainte à la police.

 

Le Tamatave

www.bibliothequemalgache.com

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique