Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Journée internationale des FEMMES

Journée internationale des FEMMES

Michele Rakotoson, Fanja Andriamanantena et Chef Mariette Andrianjaka, les trois icônes de la culture malgache

Dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la femme, nous avons sélectionné trois grandes artistes, icônes de la culture malgache. Il s’agit de la grande écrivaine et journaliste Michèle Rakotoson, la talentueuse chanteuse-interprète et compositrice Fanja Andriamanantena et la célèbre Chef Mariette Andrianjaka.

Ces trois femmes ont des points communs : elles ont réussi à imposer leur notoriété dans leur domaine respectif pour promouvoir leur art et passion malgré un monde peuplé d’hommes talentueux et parfois sans pitié. Et elles continuent à se battre pour l’avenir de l’art et la culture malgache.

Michèle Rakotoson, fervente défenseur de la littérature

Présidente d’honneur de l’association Opération Bokiko, Michèle Rakotoson ne baisse pas les bras afin de  promouvoir les écrivains malgaches, surtout les jeunes et leurs œuvres. Elle projette cette année diverses activités, comme sortir plusieurs livres écrits par des jeunes auteurs. Sur ce, elle compte aller à leur recherche dans plusieurs régions et de les  soutenir jusqu’à la promotion de leurs œuvres, avec son association Opération Bokiko.

C’est le cas de Sitraka Rafanomezantsoa, originaire de Toliara. Il est l’auteur du livre «L’amphore de Salova», sorti l’année dernière. Au début de l’année, l’association a également soutenu l’œuvre d’Olynca Rabenoely, issue de la région Sava en éditant son livre intitulé «Parata».

Prochainement, d’autres pochettes seront présentées au grand public. «Mon objectif est non seulement de détecter les jeunes écrivains, de les soutenir, mais aussi d’inciter la grande masse à lire et surtout à acheter les œuvres littéraires malgaches», a-t-elle souligné. Dans cette optique, Michelle multiplie les lobbyings afin de  faire la promotion des livres et des écrivains malgaches à l’international.

Fanja Andriamanantena, engagée avec  l’association Education for Madagascar

Fanja Andriamanantena, chanteuse et compositrice talentueuse, cherche toujours à soutenir les bonnes causes. Ce jour, elle sera l’invité d’honneur de l’évènement dédié à la journée de la femme, organisé par l’association Education for Madagascar.

Le projet consiste à valoriser les femmes et leurs projets en gestation. Huit d’entre elles seront sur le devant de la scène, à savoir Jackie Sutter, la fondatrice de l’association qui va présenter les dix projets en cours.  Ensuite, le Docteur Suzy Ratsimbazafy parlera de la démographie et le planning familial.

Si Miora Ramaharivo traite un sujet sur l’éducation sexuelle, Francine Ratsimbazafy et Landy Rasamoeliniaina se focaliseront sur l’éducation des jeunes filles. Après ces interventions, Marie Christina Kolo abordera un thème plus osé : «Le viol et ses conséquences sur l’émancipation de la femme».

A l’affiche également, l’artiste peintre Yasmine Fidimalala racontera ce qu’est le Reiki qui permet de prendre soin de soi-même. Et enfin, la journée se terminera en beauté avec un concert d’Imiangaly.

Chef Mariette Andrianjaka soutient les agriculteurs et éleveurs

Si Chef Mariette Andrianjaka continue toujours d’émerveiller les papilles, c’est parce qu’elle prône les ingrédients frais qui viennent directement des agriculteurs et éleveurs malgaches. Sa vision est de prioriser ces secteurs, encourager l’homme en général à cultiver et faire de l’élevage et la pêche. A maintes reprises, elle n’a cessé de rappeler que notre pays est riche, que nous avons toutes les ressources naturelles et humaines nécessaires pour vivre dans la prospérité.

Au fait, la spécialité du chef Mariette Andrianjaka est la cuisine malgache au temps des rois. Rappelons qu’elle est la seule femme arborant le titre de Commandeurs des cordons bleus de France, et est également membre de la confrérie des Toqués depuis 1985, disciple d’Escoffier… Un cursus que personne n’a encore égalé jusqu’à ce jour.

Holy Danielle

 

Les commentaires sont fermées.