Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Législatives: les candidats se préparent

Législatives: les candidats se préparent

Les aspirants au poste de député s’activent en vue des législatives du 27 mai. L’ouverture du dépôt de candidature étant prévue pour le 26 février, les futurs candidats se mobilisent, pour réunir non seulement les dossiers mais également la caution qui est fixée à 5.000.000 d’ariary. A noter que les postulant devront en outre s’acquitter de leurs obligations fiscales avant de pouvoir postuler.

Anciens parlementaires, candidats de partis politiques, ou candidats indépendants s’apprêtent ainsi aux législatives. Ainsi, même si les dossiers ne sont pas encore déposés, des prétendus candidats et en partie anciens députés s’affichent déjà auprès de différents médias, pour faire l’étalage de leur réalisation. Cependant, la caution semble trop élevée, selon certains partis politiques ou associations qui estiment que cela pourrait faire obstacle à certaines candidatures.

Pour sa part, le président de l’association Tanora mandray andraikitra (TMA), Tsiry Andriamihantasoa, a demandé la révision de la caution. «Nous lançons un appel à tous les partis politiques, association et simples citoyens conscients de l’importance des législatives à se mobiliser face à la somme faramineuse requise comme caution», a-t-il indiqué sur les réseaux sociaux. Ce dernier appelle d’ailleurs la Ceni à un dialogue pour plus d’explications. Néanmoins, certains se débrouillent comme ils le peuvent, en organisant une levée de fonds pour financer leur candidature aux législatives, tout comme les dépenses de campagne.

A noter que la caution à payer lors des législatives de 2013 étaient de 400.000 ariary. Selon la Ceni, le montant actuel a été choisi pour limiter les candidatures non sérieuses. Du reste, cette caution est nécessaire à la préparation des bulletins uniques qui seront imprimés en Afrique du Sud.

T.N  

Les commentaires sont fermées.