Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Volley-CCZ7: la GNVB au sommet de son art

Volley-CCZ7: la GNVB au sommet de son art

 

Madagascar brille sur la scène continentale grâce au club de la Gendarmerie nationale de volley-ball (GNVB). L’équipe présidée par le colonel Heriniaina Rakotomalala a remporté haut la main la coupe des clubs de la zone 7 Afrique (CCZ7), hier au palais des sports de Mahamasina.

Jamais deux sans trois ! Seule équipe capable de défendre avec brio les honneurs malgaches dans cette compétition, la GNVB a confirmé son statut de championne, à l’issue d’une finale haletante face aux Rodriguais de l’Olympique Montagne Goyaves sur le score sans appel de 3 sets à 1. En un mot, le coach Honoré Razafinjatovo et ses protégés ont maîtrisé leur sujet.

D’entrée, les gendarmes ont affiché leur détermination à monter sur le toit de l’océan Indien. Ils ont raflé le premier set (25 à 19). Mais les Rodriguais ont réagi en égalisant un set partout (25 à 19). C’est le premier set que la GNVB a concédé depuis le début de la compétition. A ce stage de jeu, tout Palais des Sports a retenu son souffle car l’équipe adverse n’a pas eu l’intention de se faire battre facilement.

Mais lors du 2e set, les  gendarmes ont sorti le grand jeu en déployant toute son armada comme toutes les grandes formations qui se respectent. L’inusable Andry be et sa bande ont atomisé la montagne rodriguaise par des attaques de feu pour s’emparer des 3e et 4e sets qui leur ont permis de s’offrir leur troisième sacre zonale.

Comme coach Honoré Razafinjatovo aime bien répéter à chaque fois, son équipe a joué en fonction de l’adversaire en face. Cette fois, il a encore prouvé que son diplôme d’entraîneur de haut niveau  n’a pas été usurpé. En termes de tactique, Honoré R. a su montrer l’étendue de son talent sur le banc de la GNVB. Toujours serein comme il est, il a apporté la solution qui s’est avérée fructueuse dans les moments clés de la rencontre.

Situation alarmante

Une fois de plus comme c’était le cas lors de la précédente édition, la GNVB a sauvé l’honneur de Madagascar. Tous les autres porte-fanions malgaches ont raté la coche, notamment dans la catégorie féminine. Aucune d’elles n’est parvenue en finale de la compétition. Même Bi’As considéré comme l’espoir naissant de la catégorie, a déçu.

La preuve de la défaillance de la fédération dans la gestion de la discipline. Sans le seul club bien structuré de la Grande île, qu’est la GNVB, le bilan de Madagascar serait tout autre. Quatre Bornes de l’île Maurice a ravi le titre chez les dames aux dépens d’Orange club de Rodrigues.

Naisa

Résultat homme

GNVB (Madagascar)-Olympique Montagne Goyaves (Rodrigues) : 3-1 (25/19 19/25 25/15 25/22)

Ils ont dit  :

Colonel Heriniaina Rakotomalala : «Il y aura encore des efforts à fournir, notamment dans le volley féminin. Ce que la GNVB fait est un bon exemple à suivre. Comme quoi, il faut prioriser la pépinière avant de viser la division supérieure. Par ailleurs, il est temps de faire le ménage dans le milieu. Ainsi, les dirigeants qui ont failli à leur mission tant au niveau des clubs, sections, ligues, et fédération, devront rendre leur tablier».

Honoré Razafinjatovo : «La catégorie masculine a bien évolué. Néanmoins, il est constaté que la préparation mentale des équipes malgaches fait défaut. Au niveau de la Zone 7, la montée en puissance des Mauriciens et Rodriguais n’a pas sauté aux yeux, surtout dans la catégorie féminine».

 

 

Les commentaires sont fermées.